Partagez | 
 

 Lohan...Naïve violence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Lohan...Naïve violence...   Mer 23 Jan - 22:05


Konjuradjian
Lohan


Ne juge pas sans savoir, les apparences sont trompeuses...

Identité
Informations physiques

Nom : Konjuradjian
Prénom : Lohan
Age : 16 ans
Pays d'origine : Arménie
Rang social : Classe moyenne, en apparence...
Clan : Ares ( Prince)
Pourquoi ce clan :Existe-il autre chose de plus fiable que la violence ?

Personnage de l'avatar : Masaomi Kida (Durarara)
Couleur des yeux : Dorés
Couleur des cheveux : Blond
Coupe de cheveux : ...ni courts ni longs ?
Poids : 58 kg
Taille : 1m68
Corpulence : Mince

Description physique

Regardez comme je suis mignon.
Observez ma beauté.
Hypnotisez-vous.
Admirez mes cheveux blonds comme les blés, aux reflets d'or.

Plongez votre regard dans le mien et noyez-vous dans les profondeurs moirées d'or liquide, inspirant protection et innocence.

Caressez mon visage fin et délicat, touchez les lèvres fines et tremblantes.

Serrez-moi dans vos bras, moi pauvre petite chose fragile, si frêle et mince qu'un coup de vent pourrait l'emporter. Enviez mon style simple et sans fioritures, rendant mon physique attractif.

Passez votre main sur mon torse aux muscles finement dessinés, contours à peine esquissés.

Prenez mes mains petites et agiles qui virevoltent autour de moi.

Enlevez-moi mon jean un peu trop bien coupé.

Retirez-moi ce tee-shirt trop fin...
[spoiler] Et crevez bande de chiens... vous y avez vraiment cru ? rire sadique... Ne savez-vous pas que la lame accrochée à ma ceinture n'est pas une décoration ? Je me ferai bientôt un plaisir de vous la faire gouter... Ne vous inquiétez pas... Vous y passerez tous...[spoiler]



Description mentale


Avouez que vous avez toujours vu Lohan avec de grands yeux innocents ou un petit sourire narquois sur le visage.

Le jeune homme est en effet très ironique et moqueur envers ses camarades. Qu’importe la raison, il aime mettre en valeur les défauts des autres, quitte à faire du mal avec des paroles blessantes. Après tout, qui oserait s’en prendre à lui, Arès valant sa place bien mieux qu’un autre ? Sa nature moqueuse se retrouve également dans ses relations avec ses amis. En effet, Lohan adore embêter les autres avec humour et affection. Bien que celle-ci laisse à désirer…
Tiens en parlant d’humour… À vrai dire, l’adolescent a un humour bien particulier que tous qualifieraient de puérile. Ce n’est néanmoins pas ses seules attitudes enfantines qu’on pourrait lui reprocher. Capricieux, égoïste et ayant un petit complexe de supériorité, ce dernier a tendance à se surestimer et penser que tous sont à son service, excepté Armin, bien sûr.
Sa gaminerie et son apparence juvénile sont d’ailleurs un atout, et même une arme pour lui. Peu méfiant envers les gentils petits garçons inoffensifs, tous ont la malheureuse habitude d’oublier à qui ils ont affaire : un Arès !

. Toutefois, derrière son comportement un peu réprimandable, notamment au niveau de la violence, et derrière les apparences de durs à cuire qu’il essaie de montrer, Lohan aime les choses douces et sucrées, les choses mignonnes et tendres… Les marshmallows, par exemple et surtout, le jeune homme aime les couples. Non pas en tant que voyeur, mais il aime observer les mimiques et geste d’un couple d’amoureux. Les envierait-il au final ?
Les apparences sont trompeuses. Qui n’a jamais entendu cela ? Ceux qui répondent à cette question ou ne croient pas à cette citation, gardez-vous bien de croiser le chemin de Lohan car celui-ci hait littéralement les personnes qui jugent sans connaître, sur le simple fait d’avoir entre-aperçus la personnalité (pas forcément vraie d’ailleurs) de quelqu’un. Ceux qui ne savent pas, valent mieux qu’ils se taisent, tout simplement, au risque de se prendre une petite bastonnade…
Impulsif, Lohan réfléchit malheureusement peu aux conséquences de ses actes et paroles, n’hésitant pas à dire ce qu’il veut et faire ce qu’il veut quand il en a envie. Ce vilain défaut peut lui rapporter quelques problèmes… d’interprétation notamment

Vous pouvez ainsi mieux cerner la personnalité de notre jeune adolescent… du moins, quand il est sous contrôle de ses émotions…
À vrai dire, est bien différent lorsque des sentiments très puissants prennent le pouvoir dans son esprit. Colère, Rage, Haine, Tristesse, Peur… Ces émotions telles des tsunamis envahissent parfois le cœur de notre jeune ami, le rendant totalement incontrôlable. Sa violence est alors déchaînée. Et rien ni personne ne serait en mesure de l’arrêter.
Nombreuses sont les personnes ayant subi les conséquences de cette folie destructrice et bien d’autres en pâtiront… À quand un remède à ses éternelles sautes d’humeur ?

De plus, la mémoire de Lohan, ne pouvant supporter les actes violents et sadiques, efface totalement tous ses actes contraires à la morale du jeune garçon.

Le moral de Lohan est à chaque fois mis à rude épreuve, les personnes l’entourant ayant des comportements bizarres ou des paroles étranges envers l’adolescent, qui ne peut se souvenir ni savoir pourquoi il suscite tant de réactions péjoratives. Un jour, mon ami, l’autre, mon ennemi.

Le clan des Ares lui a permis de se trouver au moins des alliés fidèles qui ne le trahiront pas malgré les quelques jalousies et suspicions qui planent au sein du groupe… Néanmoins, Lohan continue de défier du regard tous ceux qui le soupçonnent d’une quelconque bassesse, son statut lui intimant de garder une certaine dignité. Dignité mise à mal à chaque nouveau trouble de la mémoire…

Votre Histoire
Âge d'arrivée à l'Académie : 13 ans
Classe d'arrivée à l'Académie : Equivalent 5ème
Âge d'entrée dans le Clan : 13 ansTexte

Mafia arménienne… le nom fait trembler le plus dur à cuire des hommes du monde. Mafia, tout le monde connaît. Mais celle d’Arménie est la plus terrible d’entre elles. Peu connue, elle n’en est pas moins dangereuse. Torture, corruptions, meurtres, tout ce qu’il y existe comme actes de plus vils se retrouvent au sein de cette organisation.
C’est dans ce milieu que notre jeune Lohan est né et a vécu son enfance. Très tôt, il fut initié à la souffrance. Autant à en donner qu’à en recevoir.

Une journée de Lohan

Lohan fils d’un membre très important de la mafia, reçut dès son plus jeune âge une éducation draconienne. Cela impliquait de se lever très tôt le matin, descendre dans la salle sombre, uniquement éclairée par une petite ampoule. Là voir un homme attaché sur une chaise, nu, les mains liées. Une balance, un traître, un ennemi, un rival et que sais-je encore ?

6h du matin, Lohan apprenait les différentes tortures physiques possibles et imaginables dans ce bas monde. Démembrement, sourire de l’ange, écrasement des phalanges, écartèlement. Un éventail complet de choix s’offrait à lui. Son père supervisait ces pratiques, n’hésitant pas à lui faire la démonstration et le faire essayer à son tour.
Assez fragile et peu amène à effectuer ces corvées, Lohan eut souvent le malheur de refuser ce qu’on lui demandait. Sa propre chair en pâtit. Il reçut une sévère punition à chacun de ses désistements. Le trou, sans manger, le fouet qui creusa son dos de cicatrices indélébiles et même parfois, il lui arrivait d’avoir un membre de casser. Pour qu’il apprenne à supporter la douleur. En silence.


Déjeuner en famille de nouveau. Là, leçon de bonne conduite durant le temps du repas. Les trois enfants y apprenaient les règles de savoir vivre et les règles de vie en haute société. Il arriva que l’enfant se prenne des coups de fourchettes pour s’être mal tenu.

L’après-midi, activité de terrain en compagnie de son père et de son frère. Lohan fut témoin de nombreuses atrocités qu’il fit taire en sa mémoire. C’est sûrement une des origines de son blocage. En effet, il développa une capacité à effacer les éléments trop gênants pour sa conscience.

Le soir, séance de douleur. Son père lui faisait subir des combats ou des punitions corporelles sé Une fois leur besogne achevée, petit-déjeuner en famille. Son père, sa mère, son grand frère, Vrej, sa sœur, Endza et lui. Peu de conversations étaient présentes lors de ce moment. Généralement les membres de sa famille se dépêchaient afin de terminer rapidement pour aller travailler. Aucune parole douce, non rien que le travail. Ses parents avares en mots ne parlaient uniquement que de meurtres, de sales besognes qu’ils devaient ou avaient effectuées dans la journée. Peut-être était-ce voulu, pour inculquer les valeurs essentielles de la famille à leurs enfants. On peut sûrement affirmer que cela ne réussit pas totalement.
Après le petit déjeuner, Lohan était confié à un éducateur qui lui apprenait tout ce dont il avait besoin pour survivre. Cela englobait les matières qu’on pourrait qualifier de normales : français, maths, histoire, géographie, mais également les matières plus insolites : le tir, le combat de rue, les arts martiaux, la torture psychologique, la manipulation, bref tout ce qui pourrait servir au jeune garçon quand il serait grand et suivrait les traces de son père.vères pour l’habituer à la douleur.


L’enfant ne se plaignit que rarement et acceptait son châtiment avec sang-froid et indifférence.
Ce fut sûrement pour cette raison que son père était très fier de Lohan au point de le favoriser vis-à-vis de son frère. Favoriser étant un bien grand mot… Plus âgé, le jeune garçon eut le privilège d’assister à des transactions ou des opérations plus délicates, durant lesquelles, Vrej, l’ainé ne fut réquisitionné.
Jusqu’à l’âge de 10 ans environ Lohan ne connut que cet environnement malsain. Il n’eut pas d’école primaire mais en revanche, à partir de ses 11 ans, son père crut bon de le mettre en scolarité normale, c’est-à-dire au collège. Mais ayant toujours vécu dans un univers impitoyable, l’adolescent ne s’adapta pas très bien. Bagarreur et méprisant envers les autres, il se fit ennemi de beaucoup d’entre eux… Bagarreur et élève turbulent, il eut rapidement des problèmes. En effet, souvent provoqué par les élèves, il avait de plus en plus de mal à contenir sa rage.


Un jour qu’il essuyait encore des insultes, un élève eut la mauvaise idée de faire une broutille de trop, celle qui allait tout faire exploser. Ne pouvant en supporter plus, que ce soit chez lui ou dans ce collège, Lohan commit l’irréparable. Pris d’une folie destructrice, il sortit son couteau de poche, lame précieuse qu’il gardait toujours sur lui et le trou noir.

Impossible de se rappeler de ce qu’il se passa réellement dans l’esprit du jeune garçon. On sut par la suite qu’il poignarda plusieurs de ses camarades, les atteignant fort heureusement à des points non vitaux.

Le père de Lohan, fit jouer ses relations pour ne pas faire scandale sur lui et sa famille et mettre ainsi en danger le secret de la Mafia. L’enfant fut simplement exclut de son établissement scolaire.

Malgré son écart de comportement, le jeune homme était très estimé de son père qui envisageait de lui faire reprendre sa carrière. Bien sûr, l’avis de Lohan n’était pas demandé.
Cela se serait fait si Vrej n’avait pas mis son grain de sel. Heureusement ou malheureusement pour Lohan ?
Le frère ainé de la famille était en effet jaloux du cadet. Et quand on dit jaloux, c’est qu’il l’enviait à un point inimaginable. Au point de vouloir le pire pour son jeune frère. C’était à l’ainée que revenait le poste du père, c’était Vrej qui devait être le plus doué. De plus Vrej avait bien remarqué comme les manières de procéder de la mafia dérangeaient et même dégoutaient le jeune Lohan. En quel honneur devait-il être l’unique héritier. Vrej devait le souiller de sa réputation.
Pour cela, il soudoya un homme.
Le soir, tandis que Lohan était dans sa chambre se reposant de la journée harassante passée en compagnie de son père, deux ombres pénétrèrent la pièce. Une main se plaqua sur la bouche de Lohan tandis que celui-ci sentit son pantalon glisser sur ces jambes. Il essaya de se dégager en vain. On le maintenait plaqué contre le lit. Sentant qu’il ne pouvait pas lutter il se calma, semblant être résigné. Il sentit avec horreur le sexe chaud et durci de l’homme contre son

fessier. Soudain, l’ouverture. L’homme convaincu de sa soumission lâcha ses mains, erreur fatale.

Lohan le fit basculer en arrière en se relevant brutalement et mit un coup de pied dans l’entrejambe pointé de son agresseur. Celui-ci hurla de douleur. D’un coup sec, l’adolescent alluma la lumière de sa chambre. Aux côtés de l’inconnu se tenait… Vrej, un appareil photo à la main. Lohan ne mit pas longtemps à comprendre de quoi il retournait. Son frère ainé, de dépit, tourna les talons et s’enfuit rapidement.

Le lendemain, il essaya d’en parler à son père. Mais l’occasion ne se présenta pas. Malgré le ressentiment évident qu’avait Vrej envers lui, le petit blond ne se doutait pas que ce dernier nourrissait une haine intense à son égard. Ainsi Vrej afin de le détrôner définitivement, se glissa une fois de plus dans sa chambre le soir même. Sentant une présence, Lohan se réveilla hurla de toutes ses forces en voyant le poignard tendu au-dessus de sa tête. D’un bond, il esquiva la lame qui malgré sa vitesse, l’atteignit à l’épaule. Lohan serra les dents et hurla de nouveau demandant de l’aide.
Tandis qu’il essayait de maitriser Vrej à mains nues, son père débarqua dans la chambre alerte et furieux. La scène qu’il vit le déstabilisa et il mit quelques minutes à réagir. Finalement il asséna une gifle retentissante à Vrej l’envoyant bouler à l’autre bout de la pièce.

Une longue conversation suivit cet acte fratricide. Il en fut conclu que Lohan ne resterait en aucun cas ici...


Le père de Lohan faillit à son tour se jeter sur Vrej mais se contint avec la froideur qu’un mafieux se doit d’avoir…
Il regarda entre quatre yeux ses deux fils et un longue discussion d’une nuit s’ensuivit. Epuisé et à bout Lohan finit par abandonner l’image du fils parfait qu’il avait jusque-là essayé de maintenir. Cet incident fut pour lui la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Il déballa toutes ses pensées une à une à son père. Son dégout de ses manières, sa répugnance à exécuter les ordres et l’immonde comportement de sa famille. Il lui cracha à la figure tout le ressentiment, la colère, la haine accumulée.
Pour la première fois, il vit dans le regard de son père une blessure s’ouvrir. Un trou béant. Le jeune blondinet regretta ses paroles car il avait touché profondément son père qui avait fondé tous ses espoirs sur lui. Mais il ne pouvait plus reculer. Enfin il pouvait exprimer ce qu’il refoulait depuis tant d’année…
Il termina debout, essoufflé. Son père, meurtri, ne répondit rien mais Lohan vit qu’il avait dépassé les bornes. Le jeune garçon attendit en fermant les yeux la correction méritée. Qui ne vint jamais. Un énorme soupir se fit entendre. Puis la voix de son géniteur s’éleva claire et froide.

« Fais tes bagages Lohan. Tu n’as plus ta place ici. »

Le ton était sans appel. Lohan compris très rapidement que son père touché au plus profond de sa chair ne supporterait plus de voir son fils cadet ne plus suivre ses ordres.
Ainsi le jeune garçon remonta dans sa chambre à la fois soulagé et mal à l’aise. Il s’allongea sur son lit quelques minutes avant de se mettre à faire ses valises. Il n’avait pas grand-chose à mettre dans son paquetage. Quelques habits, des affaires de toilette. Peut-être n’aurait-il même pas besoin de ses habits si l’uniforme était de rigueur. Un internat… Il se demanda comment cela se passerait-il avec les autres jeunes de son âge et appréhenda un certain temps, au vue de ses nombreuses altercations antérieures au collège. Et de ce qu’il s’était passé… Il ne savait plus du tout l’événement qui avait abouti à son renvoi, mais sa conscience lui murmurait de ne pas s’en souvenir sous peine de le regretter.

Le lendemain, ça ne traina pas. L’adolescent se fit réveiller aux aurores pour prendre un train vers une destination perdue au fin fond de la campagne.  Ce ne fut ni son père ni sa mère qui l’accompagnèrent là-bas. Un taxi vint le récupérer au domicile familial. Lohan sentit à cet instant précis une faille s’entrouvrir entre son monde et le monde de ses parents. Jamais il ne pourrait à présent faire marche arrière.

Le trajet se fit sans encombre bien que le jeune garçon avait une entaille béante à la place de son cœur. Il se sentait nauséeux.

Son intégration à l’académie se fit plutôt bien. Il découvrit assez rapidement les codes de l’académie. Et surtout, il se rendit très vite compte du partage de la population de cette dernière. Ainsi 4 groupes s’affrontaient plus ou moins explicitement dans ce lieu insolite.
Ce fut avec une certaine aisance que, par des combats parfois sanglants, le groupe des Ares se profila bien pour notre jeune ami. Remarqué par ses compétences et son sang-froid à exécuter les besognes qu’on pourrait qualifier de torture, le roi des Ares lui-même en fit son protégé et Lohan monta en grade bien plus vite que ce qu’il n’avait espérer et accéda pour sa plus grande surprise au rang de Prince. Il accomplissait chaque tâche avec ferveur et une loyauté sans faille jusqu’à tant qu’il pouvait se maitriser bien sûr. Car de temps en temps, un trou noir s’insinuait dans sa mémoire, effaçant toute information sur son possible comportement violent qu’il se refusait à avoir sans raison. Armin s’arrangeait dans ses moments pour dissimuler la chose par de subtiles combines dignes d’un narcisse.

Ce fut grâce à son statut d’Ares que le petit blondinet rencontra celui qui allait devenir son meilleur ami Andrea. L’histoire d’une altercation entre un narcisse s’attaquant gratuitement aux plus faibles et ce jeune garçon, pourtant bien portant physiquement mais n’ayant pas la répartie assez vive. Le sang de Lohan ne fit qu’un tour. Lui n’avait peut-être pas la réplique d’un narcisse mais il avait des réflexes. Il bondit et plaqua le couteau sous la gorge du narcisse qui, apeuré, n’osait même plus déglutir. Sans demander son reste, il déguerpit dès que le blond relâcha son emprise. Ce dernier se releva et jaugea Andrea qui confus, ne savait plus quoi faire.
Lohan entrevit avec justesse le potentiel du jeune homme et en fit un Ares digne de ce nom. Liés par une très forte amitié, ils ne se quittèrent plus depuis ce fameux jour.



Et toi, qui es-tu?
Prénom: Clara
Pseudo: Aspara
Âge:18 ans
Comment es-tu arrivé ici? partenaire de partenaire de partenaire de parte... //ZBAAFF//
Des questions/suggestions? Everything is perfect !



Dernière édition par Lohan Konjuradjian le Mer 6 Mar - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Sam 26 Jan - 20:40

Bienvenue sur L.I.

Alors, dans un premier temps, comme le titre l'indique, je te souhaite la bienvenue sur le forum. ♥ J'espère que tu t'y plairas.

Dans un second temps, pour ce qui est de la question "personnage sur l'avatar", est-ce que tu connais le nom du personnage qui est dessiné sur le fan-art? Si oui, il faut juste l'indiquer avec le nom du jeu/animé. Si non, tu n'as qu'à mettre "inconnu" avec le nom de l'artiste et aussi, le nom du site où tu l'as trouvé (zerochan, minitokyo, ...); idem si ton avatar vient d'un artiste (comme le mien ^^)

Voilà, j'espère que ma petite parenthèse t'aura aidé. Si tu as d'autres questions, n'hésites pas à m'envoyer un MP.


Dernière édition par Natsumi Hastingues le Mer 30 Jan - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Dim 27 Jan - 7:18

Bienvenue mon tout petit !
Ouai 8h du mat' et alors ? je devais payer mon amende depuis internet puis je me suis égarée.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Mer 30 Jan - 20:25

Bienvenu Lohan

Ce fut Laborieux mais c'est avec un grand plaisir que je te valide enfin!

Bienvenu chez les Ares, jeune Prince!
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Mer 6 Mar - 19:51

Salutations et bienvenue au prince! Smile Je ne sais pas si je suis en droit de dire plus, vu que je suis arrivé après toi je crois, mais amuse-toi bien quand même! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Jeu 7 Mar - 6:31

Je crois que je te l'avais déjà dit, mais, bienvenue ! XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   Ven 8 Mar - 17:25

Merci tout le monde Smile
Désolé du retard hein ! bon bah maintenant... RP <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lohan...Naïve violence...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lohan...Naïve violence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le boudoir d'une favorite officielle - Amy of Leeds
» Lohan MYHR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Ares-