Partagez | 
 

 Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 25
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 17:50

Craquement d'allumette



Damian Ioannis

Chaleureux? Mortellement chaleureux, vous voulez dire!

Identité
Informations physiques
Nom : Ioannis
Prénom : Damian
Age : 17 ans
Pays d'origine :Grèce (YEAH!)
Rang social : Classe moyenne
Profession : Holà, c'est un peu tôt, non?
Clan : Arès
Pourquoi ce clan : Mettons que foutre le feu aux cheveux des Narcisses est plus drôle quand on est pas dans leur clan. Et puis j'ai plutôt un caractère... volcanique!
Personnage de l'avatar : Heiwajima Shizuo de Durarara!! (merci Zerochan! Smile )
Couleur des yeux : vert d'eau
Couleur des cheveux : Blond (teints, et alors quoi?)
Coupe de cheveux : Dans la figure. Et plate.
Poids : 70 kilos
Taille : 1m77
Corpulence : Fin avec des os dense et des muscles peu apparents

Parles-nous de ton corps
Vous voyez les vikings? Oui, les grands malades qui se baladaient à moitié à poil dans le blizzard, là... Bah vous en prenez un, vous le rajeunissez, vous lui démêlez les cheveux (ou vous les coupez dans un excès de rage), vous le civilisez juste ce qu'il faut et hop, vous obtenez un Damian.

Plus sérieusement, mon apparence? Le banal grand blond aux yeux bleu. J'me demande d'où me viennent ces gènes...

Nana, en fait, plus sérieusement, je suis teint en blond et mes yeux sont à la limite du bleu et du vert, selon la lumière qu'ils disent.

Taille plutôt moyenne pour un mec, quoique j'en dépasse la plupart du haut de mes 17 ans... On me soulève pas si facilement que ça, m'enfin ça se fait...

J'ai un peu l'air d'un nounours, mais venez vous prendre une prise de catch du nounours et vous le verrez autrement!

Sinon, je respecte les codes vestimentaires de base, je suis pas un rebelle...

Haha, gotcha! Hé, je suis Ares après tout! Ok j'ai l'uniforme comme demandé. Mais avec des chaînes souvent autour de la taille, ou des mitaines, un brassard pour y ranger mon téléphone et mes briquets (les poches c'est pour être fouillées, autant faire original!) et puis des chaussures de gros métaleux. Voilà en gros le tableau...

Hm? Ho, vous voulez la version lyrique? Ouais, je peux vous faire ça, attendez... Ahum!

Je pourrais être décrit avec l'adoration voué par le troisième Reich aux nobles ariens, cette race aux cheveux d'or fondu à la fluidité de l'eau et à l'éclat du soleil, aux yeux couleur de lac placide et calme, semblable en profondeur aux abysses des océans, imitant de par leur brillance le scintillement des étoiles. Ma taille n'a d'égale que la grandeur de mon âme, je ni suis ni le meilleur ni le pire, mais de par ma stature j'en impose comme il se doit à ceux qui, pris de folie, ont la hardiesse de croiser ma route. Ma silhouette peut paraître bénigne, voir innocente, mais comme les athlètes gréques je suis au plus beau dans l'effort, lorsque ma volonté fait saillir et se découvrir ces muscles d'acier caché sous ma peau légèrement halée. Je ne puis supporter l'ordinaire, et le commun me lasse sans tardé, aussi pour égayer mon habit austère mais conforme je me dois de varier les accessoires qui recouvrent mon corps d’Apollon. De ce fait me verrez-vous souvent, si ma magnificence ne vous aveugle pas il va sans dire, un brassard de cuir à mon avant bras droit, dissimulant ce qui m'est cher et précieux ; des chaînes attireront sans doute votre regard s'il s'égare sur mes hanches avec envie, ou bien mes chaussures au format peu conventionnel auront-elles raison de votre attention. A moins que mes gants et mitaines ne vous fascines, seul et unique rempart entre la chaude paume de ma main et votre peau si désireuse de mon contact...

Ho, c'est beau ce que je dis! Dommage que ça soit pas mon genre d'être aussi poétique, hein? Wink Ho, vous voulez savoir comment je suis? Hé bien allons-y, et ceux qui se sont endormi ne vous étonnez pas d'avoir des fringues en feu avant la fin!


T'as quoi dans la tête?
Premièrement, mettons-nous d'accord : j'ai l'habitude qu'on ne me comprenne pas. Pas de souci, j'ai compris, je suis un type bizarre et je le respecte. Mais faites preuve d'ouverture d'esprit, voulez-vous? On parle d'un sujet sérieux, là : ma passion et ma raison d'être!

Un nom, une maladie mentale, un seul mot pour résumer : Pyromanie. Et avec une P majuscule oui madame! LE PREMIER QUI LEVE LES YEUX AU CIEL S'Y RETOUVERA TRES VITE S'IL NE LES RE-DESCEND PAS!

Ho, je sais ce que vous vous dites... "encore un malade" ou "Ho, c'est pas pire que ce que j'ai"... Vous savez quoi? Serves you right. Amusez-vous. Mais vous ne comprendrez sûrement jamais la beauté d'un balais de flamme, son panache de cendre et de fumée, cette odeur et cette couleur selon l'objet qui accueille le feu et ses muses... Vous ne verrez jamais la vérité derrière ce rempart lumineux ou sombre, salutaire ou punisseur, ami ou ennemi, derrière le plus ancien compagnon de l'homme. Les premiers hommes avaient compris cette fascination que déclenche le feu, ils l'utilisaient pour repousser le mal, et depuis cette utilisation pure et juste s'est perdue dans le temps et la perversion des âmes humaines...

Houlà, faut que je m'arrête. J'en ai cloué certains à leur sièges... Respirez, les gens! On passe à la suite, tout va bien, je me contrôle! Smile

Sinon, hm... oui. Alors comme vous l'avez sûrement déjà noté, j'ai une tendance à être impulsif et spontané. Ouais! Et j'ai aussi entendu dire qu'on me trouvait inquiétant, ça se justifie. Osez admettre que jusqu'ici vous êtes parfaitement à l'aise! Oui? Parfait, ce sont donc des menteurs! Ils mentent donc aussi sûrement en me décrivant comme mauvais dragueur, lourd ou collant, n'est-ce pas?

...bon, pour être tout à fait honnête, je les comprend. Je suis très, TRÈS tactile, et ça me pose pas mal de problèmes... les filles pensent que je veux les serrer et les gars ont peur pour leurs fesses, mais relax les gens, je veux juste un peu de contact et de chaleur humaine! Qu'est-ce qu'ils sont coincés dans cet établissement, je viens d'un pays chaud moi! Bref, ahum!

On m'apprécie (ou moyennement) pour mon côté jovial quand je suis calme, et enthousiaste en général. Oui, enthousiaste dans la bataille aussi! Ho, et dernier avertissement avant la suite du cours :

ne touchez jamais
JAMAIS
à ma nourriture.

Je mange pour 4. J'en suis fier. Le premier bras tendu vers mon assiette ou même vers mon plateau finira enroulé dans une bande froide et remodelé format brûlure pour le reste de ses jours. Et son propriétaire se verra subir la boule à zéro, et pas de manière conventionnelle. L'odeur de brûlé ne me dérange en rien, si ça vous inquiète...

Sachez cependant que je sais partager! Mais il faut que vous ayez perdu toute votre famille, assassinée sous vos yeux, changé de famille 6 fois minimum et gagné mon amitié et mon admiration pour oser espérer avoir un bout de mon cookie. En dessous de ces critères, c'est mort, les gens!

L'aperçu est assez explicite? Bien! C'est l'heure de passer au pourquoi du comment!


Biographie d'une flamme
Âge d'arrivée à l'Académie : 14 ans
Classe d'arrivée à l'Académie : 4 ème
Âge d'entrée dans le Clan : 15 ans

Heuuu, ok alors allons-y. Que raconter sur ma poire? Bon, comme pour les auteurs, ce dont on se fout en premier : je suis né en Grèce il y a 17 ans.

Ma famille est assez normale, je veux dire j'ai une grande soeur mère poule qui s'occupait de me changer mes couches, de m'habiller et de me faire mettre mon cartable quand j'en ai eu les âges respectifs. Pourquoi elle, hé bien parce que ma mère était souvent occupée, c'est tout. Pas de drame, pas d'horrible vérité, juste la banalité.

Qui me tue. Bref. Donc ma mère était toujours penchée sur ses tableaux... Pas une artiste, pas vraiment : elle les restauraient. Travail de conservation très important, et très prenant. Mon père quant à lui, était un peu le videur de boite de nuit, mais pour les magasins : vigile dans une grande surface. Pas trop cool comme métier, mais il était gentils et juste, toujours. (Et tellement bien taillé, je me demande pourquoi je n'ai hérité que de la taille et pas des muscles...?)

Et ouais j'étais un sale gosse.

...En fait, je peux même pas dire ça! J'étais juste super enthousiaste tout le temps, et bien trop gentils même si difficilement tenable. Mais je n'ai jamais rien subit de plus méchant qu'un tirage un peu ferme par le bras ou une tape sur la tête quand vraiment j'en faisais trop. Et je le prenais bien, ce n'était pas méchant!

Mais j'ai bien vite dû faire face à des tapes beaucoup moins gentilles...

Histoire classique (banale, bouh!) du souffre douleur. Ça aurait pu arriver à n'importe qui, et ça serait sans doute resté sans conséquence, mais revenons au sujet.

Mes voisins.

Allez rôtir en enfer, ça me ferait tellement plaisir que vous y soyez déjà!

Je vous dresse l'image : deux gars de mon âge ou un peu plus à peu près, taillé comme des espoirs junior de rugby, Qui ont trouvé marrant de se défouler sur moi parce que je faisait une tête de moins en taille et un éléphant en moins en poids. J'aurais pu, j'aurais dû me défendre, mais quand l'un te tiens et l'autre te frappe, qu'est-ce que tu veux faire? Quand tu refuses d'afficher ta faiblesse à tes proches pour ne pas les inquiéter, quel soutiens tu peux attendre?

Quand tu te vois forcé, pendant 6 ans, la peur au ventre, de faire un long détour pour rentrer de l'école dans l'espoir de ne surtout pas les croiser, qu'est-ce que tu peux espérer?

J'avais de la chance, cependant. J'étais peut-être moyen à l'école, mais j'y étais tranquille puisqu'ils n'y étaient pas. J'avais des amis, mais qui ne pouvaient pas lire à travers mes sourires. Vous savez, les sourires de type "tout va bien, allez! Et si on parlait de toi?" qui cachent si bien les âmes tourmentées? Ouais, ceux-là. Les effroyablement efficaces sourires de la mort.

Bref, résumé? De mes 6 à 12 ans, j'ai eu les tripes tordues de stress et de pression rien qu'à l'idée de les voir, j'ai fuis et je me suis traité de lâche alors que je voulais agir comme un homme, j'ai nourris une haine sans borne pour eux, je les ai maudit, eux, les tâches immondes sur ma toile parfaite...

Et là, BAM ! Révélation !

Enfin, "froush" plutôt...

Vous pouvez pas imaginer. C'était... Indescriptible. Un soulagement. Un cauchemar en lequel je voyais un rêve. Une illumination, un embrasement! ... au sens propre du terme. Vous commencez à comprendre? Je pense que oui. La maison de mes voisins a pris feu un soir. Un soir d'été, je m'en souviens très bien. Genre, parfaitement bien. Je pourrais vous dire qui était là, quels mots ils ont dit, le nombre de pompiers et même le temps qu'ils ont mit à débarquer puis lancer l'eau. Je pourrais vous décrire le brasier, sa parole, sa danse, le chant des planches qui cèdent, les bémols de la toux fatale de mes voisins qui s’asphyxiaient à l'étage, les hurlements de leur mère qui entrait en fusion avec le feu en bas. Je pourrais vous parler des formes dans cette fumée noire et opaque, du sommet éphémère de chaque crête enflammée qui devenait vallon l'instant suivant.

Cet incendie, ces flammes, leur senteur et leur couleur, leur lumière... elle me paru être ce que je cherchais depuis longtemps. La figure forte, puissante, belle, qui me débarrasserait de mes problèmes. C'était elle, la solution. La punition. ... je ne rajouterais pas "divine", ces idioties me cassent les burnes, mais l'impression, la certitude était bien là. J'ai même essayé, hypnotisé, d'aller toucher le feu, de rejoindre cette force qui avait été si clémente avec moi, mais un pompier me fit reculer, et m'envoya retrouver ma famille encore sous le choc des événements.

Loin de ces flammes si gentilles, je me sentais vide. Je n'ai pas dormi ce soir-là.

Bon, après, voilà quoi... Comme un gamin avec un nouveau jouet, j'en ai parlé autour de moi. J'étais persuadé que tout le monde comprendrait le GÉNIE de cette découverte! Mais... non. Comme vous pouvez vous en douter, mes amis m'ont regardé de travers. Puis évité. Puis un peu toute l'école... Je suis devenu l'illuminé du tas. Haaa, mais je leur en veux pas. On peut pas tous avoir vu la vérité dans sa forme la plus pure, pas vrai? Soyons sincère...

M'enfin j'avoue, passer à la pratique et à la démonstration sur tout le collège, j'aurais dû éviter. Mais ça avait l'air d'une bonne idée sur le moment! Ils ne voulaient pas voir la beauté du feu, je la leur ai montré, c'est tout! Mais bon, ça a pas été apprécié à sa juste valeur. La magie, bro, la magie des flammes... Un putain de miracle qu'ils verront jamais. Ho, bien sûr j'ai été renvoyé, hein! Ils allaient pas me laisser jouer au prophète incendiaire non plus, mais heureusement ma famille a pu m'empêcher la maison de correction et l'internement, persuadée que je n'avais pas fait exprès... Et j'avais pas l'intention de faire du mal. Ha ça non, hé, je voulais leur ouvrir les yeux!

Enfin bon. Mon incompréhension par le monde extérieur à commencé là, en fait. A partir de là, Papa a voulu qu'on déménage, qu'on change d'air un peu, qu'on s'éloigne des ruines grises que je voyais depuis ma chambre. Son magasin a accepté de le transférer sur le Continent, et il nous a emmené avec lui. Mais moi, j'avais autre chose en tête : revoir mon gardien. Faire du feu. Lui donner quelque chose à manger, à punir, le faire briller pour moi de nouveau... J'ai commencé à faire brûler des trucs. Des feuilles. Des contrôles ratés. De petits objets comme des gommes, des crayons. Ou des journaux! Mais sans jamais me faire attrapé, j'avais compris ma leçon... Pas que je puisse m'empêcher de brûler des choses, toutefois.

Et c'est là que ça devient marrant!

En entendant parler de l'Académie et de son cadre plus "strict", mettons plus encadré, mes parents jugèrent qu'il s'agissait là de la solution à ma pyromanie. Tu parles! Me priver de mon seul support (ma famille) pour me mettre dans un environnement dangereux, très finement joué! Résultat, dès le premier soir j'ai dû manifester mon mal-être : foutre le feu à la poubelle de ma chambre. Je me souviens être resté là, sur le balcon, devant la lumière des flammes, à essayer de lire en elles alors que l'odeur de brûlé m'assaillait de partout. Je me sentais un peu mieux, un peu moins seul...

Alors j'ai commencé à emmener mon seul gardien partout avec moi. J'ai mis le feu à tout un tas de machins qui traînaient, des vêtements en sport, des poubelles, une partie de la haie à l'arrière aussi, mes cahiers, toutes sortes de feuilles, bref. Je me réconfortais comme je le pouvais. Mais comme de juste, tout le monde n'aimait pas mon art... hun. Et donc, par la suite logique des choses, qu'est-ce qu'il arrive à un fouteur de merde dans un contexte de guerre?

Ouais, c'est ça. Il se fait frapper. Je me suis donc retrouvé à devoir rendre des comptes à un grand type à qui j'avais brûlé le short, et ça n'a pas tourné à mon avantage. Je me répète : j'aurais dû avoir la stature de mon père! Quoi qu'il en soit, ça m'a rappelé mes deux Némésis et j'ai fais ce qui me paraissait être le plus logique : je lui ai opposé mon nouvel atout. J'ai craqué une allumette juste à sa tempe et ses cheveux ont pris feu en un rien de temps... Ça a fait un tel bordel dans les vestiaires, mais je m'en foutais : mon feu, MES flammes avaient terrassé un ennemi. J'étais invincible maintenant!

Ha, ça vous dit quelque chose? Normal, ça a fait le tour de l'Académie comme un feu de forêt! Et forcement, ça a attiré l'attention sur moi... J'étais pratiquement en train de faire mes affaires pour rentrer chez moi quand j'ai reçu la visite du Marquis de Ares. Sacré négociateur, il avait compris mon manque et me proposait la protection du clan en ce qui concernait mes élans pyromanes en échange de mon adhésion, et de tout ce que ça impliquait. Attendez, le rêve! On me disait texto "Viens chez les Ares, tu pourras foutre le feu à ce que tu veux sans conséquence, et même à des gens tant que ce sont nos ennemis, à savoir plus des trois quarts de l'école! Tenté?" Un peu, que j'ai accepté!

Vous savez, avant, je m'en foutais de cette guerre. Les gens m'intéressaient pas vraiment... Mais après ça, j'ai découvert le pouvoir de l'adhésion à un groupe et ça a comblé une bonne partie de mes problèmes d'affectifs. Pas que je sois le pire cas parmi les Ares, ho que non, même l'un des plus acceptables socialement! Mais ça avait quelque chose de bien d'être entouré de gars à problèmes : le tiens disparaissait dans la masse. Et c'est un peu toujours le cas. Bref, j'ai intégré les Ares et je me suis impliqué dans la guerre, j'ai rencontré de nouvelles personnes très sympas ou carrément intéressantes, dont mon pote Armin. Ouais, je sais, je devrais lui montrer plus de respect maintenant, mais nan. Toute mon estime, il l'a ; je ne la lui montre juste pas par mon comportement. Bref, il fait partie de ceux qui ont remarqué que j'étais du genre très sympathique et sociale, un peu comme un grand frère pour les petits nouveaux du clan.

Vous endormez pas, on arrive à la fin!

Conclusion de la rédaction passionnante sur ma vie : J'ai accédé au rang de Baron quand Armin a gagné sa couronne, et depuis je veille sur tout le monde. J'ai pas oublié ma pyromanie, j'ai juste moins souvent besoin de mon gardien qu'avant... puisque les Ares sont désormais ma seconde famille! Smile

Alors les petits nouveaux dans le clan, hésitez pas à venir voir le grand frère si on vous emmerde, hein!


Et toi, qui es-tu? (qui, moi?)
Prénom: Gaby
Pseudo: EternalBlizzard (ailleurs...)
Âge: 19 ans
Comment es-tu arrivé ici? Une envie de rp m'a poussée sur ces pages, ainsi qu'une certaine demoiselle à forte personnalité! Smile
Des questions/suggestions? Question ! Je peux avoir un cookie? J'ai tout fini!

Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 17:56

Bienvenue ami Grec *_* (vive les grecs, vive les câlins /PAN/)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 25
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:00

Ha oui?
"vive les grecs vive les câlins"?
... Dans mes bras, dude! ^^ (et je te préviens je te poursuivrais...! *U* #PAN#)
Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:09

Yeah \o (Cherche pas mon perso est toujours a la recherche de câlins, de n'importe qui ... XD Je vois bien le tableau, deux grecs qui parlent grecs en se câlinant dans les escaliers /PAN/ ... ou en se pétant la gueule a l'intérieur ? )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:19

Bienvenue sur Lost Innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 25
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:51

Merci Natsumi! ^^
Et Télis... Je peux t'appeler Télis? Je pense qu'on va se casser la gueule avant la fin si tu es aussi chien fou que moi! *u*
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:52

Bon bienvenu Damian!

J'ai lu la fiche, elle colle, elle est crédible, elle me va donc: Validation et d' une!
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   Jeu 31 Jan - 18:57

Mais tout a fait *w*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Damian Ioannis l'incendiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Ares-