Partagez | 
 

 Maayan Nguyen [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invité
avatar

Messages : 19
Messages RP : 19
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Maayan Nguyen [terminé]   Ven 29 Mar - 22:22


Nguyen Maayan



Identité
Informations physiques
Nom : Nguyen
Prénom : Maayan
Age : 16 ans
Pays d'origine : Australie
Rang social : Classe moyenne
Clan : Kerta - Comtesse
Pourquoi ce clan ? Rien ne vaut une bonne petite torture physique de routine... Tant qu'à faire, autant y donner un sens, histoire d'être laissée tranquille. Et puis, torturer pour les autres, c'est tout aussi plaisant et donne de l'importance !
Personnage de l'avatar : Kurisu Makise
Couleur des yeux : Bleus
Couleur des cheveux : Rouges
Coupe de cheveux : Cheveux longs et lisses qui s'arrêtent vers sa taille, avec une frange
Poids : 52 kg
Taille : 1m63
Corpulence : Assez fine

Description physique
Maayan n'est pas très grande et est plutôt fine, bien qu'elle se trouve être une Kerta. Mais, même si elle n'a pas une masse musculaire impressionnante, elle n'en sait pas moins se battre, d'autant plus que sa corpulence lui permet parfois de se faufiler dans certains endroits.

Elle a de longs cheveux rouges, dont elle ne s'occupe que très peu. Elle les brosse un petit peu, pour ne pas être dérangée par les noeuds, et les lave à l'occasion. En réalité, elle a d'autres préoccupations, bien plus importantes que l'utilisation d'après-shampoing.

Ses yeux sont bleu clairs.

Côté vêtements, elle ne s'y intéresse pas et préfère rester sobre. Des couleurs peu voyantes et pas d'accessoires, des vêtements confortables qui restent décents, c'est ce qui lui correspond.

La Nguyen n'est pas du tout une fille féminine : elle ne se préoccupe pas de son apparence et préfère passer ses journées à servir son clan plutôt qu'en face d'un miroir.



Description mentale
Maayan a beau toujours afficher un grand sourire et paraître inoffensive au premier abord, il ne faut pas se laisser avoir par les apparences. En effet, c'est une manipulatrice hors pair qui aime lire la souffrance dans le regard de ses victimes. La torture est son activité favorite, et elle s'y adonne avec beaucoup d'entrain. Il ne s'agit pas d'une personne qui est capable de ressentir des choses. Son coeur de pierre la rend froide et insensible à l'égard des autres, mais aussi insouciante, et indifférente. Elle est tout à fait capable de faire usage de la torture psychologique, mais préfère nettement la torture physique, car elle ressent alors l'euphorie d'être la cause de la douleur. Etant assez insensible, elle ne connaît pas la compassion ou l'empathie. Elle sait cependant la feindre, pour le cercle rare de personnes qui ont réussi à l'atteindre et à qui elle tient. Il lui arrive de s'automutiler, pour essayer de ressentir la douleur et de mieux la comprendre, mais cela n'est jamais d'un très grand succès. La Kerta possède un caractère assez rebelle et ne connaît simplement pas la soumission. Elle n'obéira qu'aux ordres des personnes qui auront su acquérir son respect. Enfin, elle aime relever des défis, car cela lui permet de se fixer des objectifs et d'en tirer une grande satisfaction personnelle (quand elle réussit à les effectuer).



Votre Histoire
Âge d'arrivée à l'Académie : 13 ans
Classe d'arrivée à l'Académie : 4ème
Âge d'entrée dans le Clan : 14 ans

L'histoire du personnage :

Je m'appelle Maayan, Maayan Nguyen. Je ne sais même pas d'où me vient ce nom... mais qu'importe ?
J'ai vécu toute mon enfance en Australie, dans je-ne-sais-quelle-ville, ce n'est pas important. Je n'ai jamais connu mon père, ni l'amour que des parents peuvent apporter à leurs enfants. C'est comme ça, toutes les familles ne peuvent être parfaites. J'avais pourtant ma mère, qui a fait de son mieux pour survivre au fardeau que j'étais pendant toutes les années où elle avait ma garde en charge... elle m'ignorait, constamment. Si bien que j'ai fini par l'accepter : ma mère ne m'aimait pas. C'était réciproque. Elle était simplement une parfaite étrangère à mes yeux.

Je me souviens qu'elle passait ses nuits à coucher avec n'importe quel homme (pourvu qu'il lui apporte le plaisir qu'elle attendait), des longues nuits que je passais enfermée dans ma chambre, dans le noir, recroquevillée sur moi-même, à l'entendre gémir comme un animal... comment je me sentais ? Aucune trace de tristesse ne me revient en mémoire, il me semble même que j'y étais assez indifférente. L'habitude, certainement.
Je me souviens d'un jour - je devais avoir 8 ou 9 ans – où, en rentrant de l'école, je l'ai vue lors de ses ébats. Je l'avais entendue toutes les nuits pendant des années, mais c'était la première fois où je voyais réellement ce qui se passait. Je n'avais pu réprimer un certain choc, pas cette fois-ci. J'ai même ressenti du dégoût - pas envers ma mère (je l'avais réduite au rang de chienne depuis bien longtemps), mais envers... les hommes. Une sensation de répulsion envers ces êtres, qui est toujours omniprésente chez moi aujourd'hui. Je m'étais ensuite contentée de monter les escaliers et de rejoindre ma chambre à coucher, pour m'occuper un petit peu.

Ha, oui, mes occupations. Il fallait bien que je me trouve des activités, des choses à faire, pour que l'ennui ne prenne pas le dessus. Pendant une courte période, j'avais tendance à m'automutiler avec des couteaux, des aiguilles et autres objets aiguisés que je trouvais un peu partout dans la maison. Je tentais de ressentir de la douleur, mais je n'y suis jamais parvenue. Je ne sais pas ce que c'est, parce que l'étrangère qui me sert de mère buvait comme un trou pendant toute sa grossesse, ce qui a eu pour conséquence une alcoolisation fœtale. J'essayais donc de la comprendre, sans jamais y arriver. Je me suis vite lassée, comprenant que je ne pourrais jamais savoir ce dont il s'agissait. Tant pis.
J'étais une gamine assez curieuse, je voulais savoir des choses, pouvoir me les expliquer. J'ai donc commencé à m'intéresser aux insectes. Ces petites bêtes m'intriguaient. Elles pouvaient faire tellement de choses, en étant si petites... je voulais savoir comment elles fonctionnaient, je voulais comprendre la manière dont ça marchait, à l'intérieur. J'ai trouvé des objets petits et tranchants dans la maison (ma mère se fichait bien de ce qui pouvait traîner), et je me suis mise à les disséquer. Cela m'a occupée pendant des mois, les insectes étant très présents dans mon environnement. Il y en avait de toutes sortes, avec des couleurs, des formes, des tailles différentes, certains avaient des ailes, d'autres avaient d'innombrables pattes, certains étaient visqueux...

Un jour, pendant que je m'adonnais à la dissection d'un cloporte, un chat est passé par là. J'avais environ 12 ans. Il a commencé à traverser nonchalamment le jardin, puis s'est arrêté en me voyant. J'étais assez intriguée, et je suis restée immobile pendant quelques secondes. Avant de me jeter sur lui. Je me suis ensuite précipitée à l'intérieur, tenant fermement l'animal dans mes bras, pour l'empêcher d'échapper à mon emprise. J'ai couru à ma chambre, où j'ai lâché le chat, après avoir pris soin de bien fermer la porte. Je cherchais dans une boîte quelques instruments qui seraient utiles à mes expérimentations (j'y avais déposé certains des objets amassés ici et là). Et puis j'ai commencé l'opération. Pendant des heures, je me suis amusée à enfoncer un couteau dans les pattes de l'animal, à piquer dans son ventre à l'aide d'une aiguille, tout en observant avec intérêt ses réactions... j'ai très vite abandonné les insectes pour m'en prendre aux chats, développant un certain amour envers la torture, envers ce qu'elle me faisait ressentir. Mes expériences sont devenues de plus en plus violentes : je ne me contentais plus de piquer les animaux, j'enfonçais carrément les aiguilles dans leur corps, je leur coupais les oreilles, je blessais leurs pattes... plus le temps passait, moins mes techniques étaient douces...

Mais voilà, ça ne pouvait pas durer de la sorte. Des problèmes sont survenus. Les hommes qu'amenaient ma mère, ces êtres répugnants, ces ordures, figurez-vous qu'ils trouvaient ça inquiétant. Un jour, l'un d'eux a abandonné ma mère et est parti sans demander son reste en me voyant m'adonner à mes petits jeux. Ce salaud ne savait pas le service qu'il m'a rendu en faisant ça. Ma mère, qui en avait non seulement assez des problèmes que je lui causais dans sa quête de l'homme à mettre dans son lit, mais aussi de moi, de ce que ça lui coûtait de s'occuper de sa fille... cette femme décida de se débarrasser de son enfant. En l'envoyant à l'Académie.

Cette décision m'a fait le plus grand bien. J'allais enfin pouvoir partir de cet endroit. Je n'étais attachée à rien, là-bas. Pas ma mère, pas ma maison, pas ma ville, pas le peu d'amis que j'avais, personne. J'avais 13 ans, et j'allais être libérée. Et puis, une certaine lassitude s'était mise en place, du fait de la routine quotidienne que je vivais. Même mes chats ne me satisfaisaient plus.
L'année de mon arrivée à l'Académie, je ne suis entrée dans aucun clan ; c'était pourtant proche. Je me suis lancée dans la torture sur les humains, ne trouvant plus de petits chatons dans les parages. D'ailleurs, je n'avais pas envie d'en trouver, j'en avais assez des animaux. Au début, j'avoue avoir été un peu réticente : je ne faisais pas grand chose. Mais, petit à petit, le nombre de mes victimes augmentait, et ma soif de sang s'intensifiait. Je voulais tester d'autres techniques, je voulais lire la souffrance dans leurs yeux, je voulais voir leurs réactions... je voulais jouer avec toutes mes petites poupées. J'ai développé un réel plaisir à tester mes victimes, et j'adorais la torture. Je l'aime toujours autant, si ce n'est plus. Et mon amour pour elle augmente au fil du temps...

Je commençais à me faire une certaine réputation de tortionnaire. Les Kerta ont été intéressées en entendant parler de moi. Et j'ai été intégrée au groupe, trouvant mes premières amies dans ce clan. La torture ne me permettait plus seulement de répondre à mes envies, mais également à servir mon clan, car il était devenu évident que la torture était le moyen le plus efficace pour obtenir des informations de la part de quelqu'un.
Cependant, la reine exige que le choix de mes victimes soit justifié... je ne peux m'en prendre à n'importe qui, sans raison, encore moins aux plus faibles. Mais, à partir du moment où j'ai une explication plausible, je peux passer à l'attaque. Ce qui compte, ce ne sont pas les moyens utilisés pour y arriver, mais bien le résultat final...


Et toi, qui es-tu?
Prénom : Kimya
Pseudo : Maayan Nguyen
Âge :
Comment es-tu arrivé ici ? J'ai été contactée via un autre site, suite à une recommandation de la part d'une personne que je connais, et qui avait également été contactée de la sorte.
Des questions/suggestions ? /



Dernière édition par Maayan Nguyen le Lun 1 Avr - 15:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   Lun 1 Avr - 9:54

Bonjour, bienvenue ! Tout d'abord, j'aurais aimé te dire que tout est en ordre :troll face: ; mais si je le dis, et bien je mentirai, par ce que ... L'histoire du prédéfini n'est pas à copier mais à re copier avec les informations que tu reçois. C'est à dire que tu as la joie fabuleuse d'écrire son histoire toi même en prenant en compte les infos principales, Huhu. (Je sais, c'est chiant, mais c'comme ça,c'est pas moi qui décide).
Donc voilà, il vaudrait mieux que tu remettes le "En cours" avant de te faire taper sur les doigts par une Fonda en colère /PAN/. (Faire des paragraphes aussi, serait pas mal, sinon double colère @.@ : oui, je fais de la prévention.)

Aller, bon courage ! On est chiants et sadiques mais on l'assume ! Hinhinhin.

Bisous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
invité
avatar

Messages : 19
Messages RP : 19
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   Lun 1 Avr - 10:13

C'est compris, merci ^^
Je modifierai tout ça dans la journée.

EDIT : C'est fait ^^'


Dernière édition par Maayan Nguyen le Lun 1 Avr - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   Lun 1 Avr - 10:15

Euh, de rien, c'était juste pour te prévenir ~ xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   Lun 1 Avr - 18:33

Hallo Maayan bienvenue!

Alors tout est Ok je valide, Comtesse Kerta
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   Mar 2 Avr - 11:49

Hello et bienvenue! Very Happy
... Ne me torture pas, d'accord? Je passais juste te souhaiter la bienvenue! XD
Amuse-toi bien dans le forum! :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maayan Nguyen [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maayan Nguyen [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La critique est facile mais l'art est plus compliqué." | Viet Nâm - Tien Anh Nguyen {Terminée ?}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Kerta-