Partagez | 
 

 Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Ven 27 Sep - 5:04

Ma fiche de présentation



KAZUKI Kaito

Violent Boy ~

Identité
Informations physiques
Nom : Kazuki
Prénom : Kaito
Age : 17 ans.
Pays d'origine : Japon.
Rang social : Neutre.
Clan : Ares
Pourquoi ce clan :Kaito est un violent dans l'âme, sadique à fond, préférant largement faire parler ses poings et ses armes plutôt que de débattre ou de trop se prendre la tête.
Personnage de l'avatar : Belphegor de Reborn
Couleur des yeux : Noirs, lentilles de contact rouges.
Couleur des cheveux : Noirs, teinture blond platine.
Coupe de cheveux : Cheveux lisses, qui retombent devant ses yeux.
Poids : 58 kilos
Taille : 1 mètre 72
Corpulence : Mince, peu musclé

Description physique
Moi ? Je suis plutôt du genre original. On pourrait croire que je ne fais pas attention à mon physique, alors qu'en fait, je passe beaucoup de temps à m'occuper de mon apparence, le matin. Parlons tout d'abord de ma carrure. Je fais un mètre soixante-et-onze environ, ce qui reste une taille plutôt petite pour un garçon de mon âge. Je pèse cinquante-huit ans, ce qui, proportionnellement, fait de moi un adolescent mince et peu massif. Je ne suis pas vraiment musclé, mais c'est un détail que je néglige. Ma peau est pâle, d'une couleur tirant sur celle des poupées de porcelaine, sans imperfections, lisse et parfaite. Cela ne veut pas dire que je suis parfait, ce serait narcissique, mais bon. Mes yeux sont rouges, presque effrayants. De toute façon, mes cheveux les masquent, le plus souvent. Parlons-en, de ses cheveux. Ils sont blonds, d'un blond tellement pâle que pendant une seconde, on pourrait croire à une sorte de blanc cassé, couleur de la vanille ou de la crème. Ils sont doux, lisses, soyeux, et pourtant, ils paraissent décoiffés. Néanmoins, tels ceux d'un personnage de dessin animé, ils sont toujours parfaits, bien qu'en bataille. Ahaha, il faut dire que je les coiffe longuement chaque matin.
Parlons à présent de mon style vestimentaire. Je porte souvent des choses originales, qui ne sont pas à la mode, et qui peuvent paraître étranges. Je mélange des styles de vêtements, rien que pour créer mon propre style. T-shirts noirs en cuir avec des têtes de mort... Bracelets et boucles d'oreilles faisant penser à un punk... T-shirt d'adolescent normal... Je mélange de tout, et on peut dire que ça me va bien. J'aime particulièrement porter des T-shirts qui paraissent souvent un peu larges, avec des cols en V et de longues manches. On voit tout de suite que je suis efféminé, avec des tendances plus homosexuelles qu'hétérosexuelles. Préférer les hommes aux femmes n'est pas interdit non ?


Description mentale
Je déteste les gens normaux. Normaux dans le sens de banals, calmes, sans humour... Disons que je suis un peu tout le contraire de cela. Non, je ne veux pas dire que je suis marginal, agité et drôle. Mais simplement, je suis fou. Pas fou dans le sens de taré sadique masochiste et avide de sang. Fou dans le sens de loufoque. Original serait le mot qui me conviendrait, mais ce n'est pas encore assez. Je suis atteint par tout les pêchés capitaux, je suis victime de nombreux défauts, mais j'ai aussi de bons côtés, comme tout être humain. Les pêchés capitaux... Je les aime tant, ceux-là, et je sais pertinemment qu'ils me concernent tous.
Parlons donc de mes nombreux défauts. Déjà, je suis jaloux. Je ne supporte pas voir une personne qui figure dans ma liste "A me procurer" avec d'autres. Je ne supporte pas que les gens aient quelque chose que je n'ai pas. C'est bien pour cela que ça m'insupporte de voir des gens se plaindre  de leur prétendu malheur, alors qu'ils ont absolument tout pour être heureux. Ridicule... Eux, ils ont une famille, chose que je n'ai pas. Ils auront beau se plaindre de la leur, ils la connaissent quand même.
Je suis possessif, surtout. Très possessif. Du genre à ne pas laisser mes objets autre chose. C'est ma pute, tu la touches pas. C'est mes amis, tu leur parle pas. C'est mon petit frère, tu l'approches je te tue. En fait, ce défaut est tellement omniprésent dans ma personnalité que je ne pense même plus au bonheur de ceux que je veux garder pour moi. Je pense que je leur suffis. C'est faux, non ?  
Autre chose. Je ne réfléchis pas beaucoup. Pas assez. Disons que je préfère faire parler mes poings. Ou les mots. Mais d'une autre manière. Je n'aime pas tergiverser, encore moins débattre des heures sur un sujet qui pourrait se régler en quelques coups dans la gueule. Je préfère largement, si je déteste ou m'énerve avec quelqu'un, utiliser la raison même de ma présence chez les Ares, à savoir ma grande violence, ou encore me venger en faisant les pires coups bas,  comme faire circuler des rumeurs douteuses sur la personne, ou encore m'amuser à utiliser l'humiliation et à pourrir sa vie de mon mieux. J'adore faire ça. Trouver les points faibles des gens pour les rendre malheureux. Ça de fait pas ? Je m'en fous. J'ai longtemps été un garçon simplement gentil et innocent, naïf et plein d'espoir, jeté dans le cruel monde des adultes et de la réalité bien trop tôt, bien trop brusquement. Bien trop longtemps, j'ai encaissé, encaissé des années durant sans rien faire, avant de devenir comme tous ces gens qui m'avaient harcelé. Merci, vous m'avez fait devenir comme vous. Ou pire même. Si j'avais été comme je suis maintenant, c'est moi qui vous aurait persécuté, et pas le contraire.
Ah oui, un autre de mes primordiaux défauts. Enfin, si on peut le considérer comme un défaut... Je suis assez porté sur la luxure. Genre, disons que je ne me lie réellement avec personne. Je préfère largement les coups d'un soir, c'est bien plus excitant et captivant, plus diversifié aussi, alors qu'une relation durable... Ce serait ennuyeux à en mourir. Vraiment, je suis très très pervers. Je crois. Que ce soit fille ou garçon, limite n'est-ce pas si je saute sur tout ce qui bouge. Je suis très spécial. C'est comme ça ? T'as un problème. Tant pis pour toi.
Bref. Je n'ai pas que des défauts, sinon ça ne serait pas marrant. J'ai aussi quelques qualités, et certaines choses que j'aime. Euh.. J'aime euh... Ça a un nom... Enfin bref. J'aime des trucs quoi !
Déjà, je suis protecteur. Bon, peut être un petit peu trop. Du genre possessif, comme je l'ai dit précédemment. Tellement j'ai peur que l'on fasse du mal à mon frère, par exemple, cela en devient presque maladif, et je refuse qu'il se fasse des amis, qu'il ait une copine... Il n'a le droit d'aimer que moi, voyons ! Je pèterais la gueule du premier qui s'approchera de lui. Mais c'est surtout parce que je m'inquiète. Il est si faible.
Ensuite, je peux aussi rajouter que je suis plutôt souriant et sociable. Et oui, un marginal pervers et violent comme tout sociable... C'est possible. Je souris aux gens, je leur parle le plus normalement possible, et je suis parfaitement naturel et décontracté. C'est dans ma nature. Je ne suis pas du tout timide, je viens vers les gens. Mais bon, parfois, lorsque les personnes en question sont entrées dans ma liste "A se procurer", je peux paraître (un tout petit peu) mielleux, ou louche, je sais pas. Pas là pour être juste gentil quoi.
Bon ensuite. Je crois que c'est tout. Oh, j'ai que deux qualités ? Bah... À vous de trouver les autres, je vois pas bien sinon. Je peux juste vous parler de mes goûts. Ça, c'est la partie la plus simple. J'adore manger. Toutes sortes de sucreries, à toute heure de la journée. J'ai toujours une dizaine de sucettes dans mes poches, dans chacune de mes sacoches et de mes vêtements. Dans les poches de mon jean, de mon gilet, de mon manteau, de mon sac, de mon pyjama, parfois même... Bref. Je mange tout le temps. Les repas, ça n'existe pas pour moi. Je dévore ce que je veux, quand je veux, où je veux, si je veux, avec ce que je veux. Beaucoup de filles pourraient m'envier à cause de cette capacité que j'ai à ne pas grossir d'un milligramme alors que je mange n'importe comment. C'est comme ça, que voulez vous. J'aime les jeux vidéos, aussi, pour ne pas dire que c'est ma deuxième passion. Qu'est ce que ma première passion ? Déduisez en avec mon caractère, voyons...
Bref. J'aime les jeux vidéos. Sur mon ordinateur, sur mon portable, sur ma console. C'est captivant, c'est différent de la réalité, on peut être tout ce qu'on veut... Quelle géniale invention ! Deuxième meilleure invention que l'humanité n'ait jamais porté, après le chocolat et les sucettes à la crème et à la framboise.


Votre Histoire
Âge d'arrivée à l'Académie : 14 ans.
Classe d'arrivée à l'Académie : 4ème.
Âge d'entrée dans le Clan : 14 ans.

Si je devais utiliser un mot pour qualifier ma vie, ce serait sûrement... "Bordel." Déjà, commençons par le commencement, ma naissance...
Je suis né un dix-huit Janvier, à Tokyo. Mes parents étaient ensembles, et semblaient s'aimer, bien qu'ils ne soient pas mariés. J'étais mignon, j'étais apprécié, et bien vite, j'eu un petit plus jeune que moi de trois ans, bref, je vivais dans un petit paradis, avec mes parents qui me chouchoutaient et voulaient me protéger à tout prix du méchant monde des adultes. Charmant. Complètement con, aussi.

Bien vite, lorsque j'eu trois ans, j'appris par mon père que je n'étais pas son fils, mais bien celui d'un autre, avec qui ma mère le trompait. À cet âge-là, moi qui ne comprenait rien à la vie, je ne savais pas si cela était bien ou mal. En revanche, lorsque mon père m'avait annoncé cela, j'avais remarqué l'éclat de haine et de jalousie qui brillait dans ses yeux. Venait-il de l'apprendre, comme moi ? Sûrement. Alors, dans ce cas, cela voulait dire que Kyoko, celui que j'avais toujours pris pour mon petit frère, et qui avait quelques mois à peine, n'était pas mon frère, mais le fils de cet homme que je pensais être mon père ? C'était à ne plus rien comprendre. Bien vite, je ne vis plus jamais ma mère. Elle était toujours cloîtrée dans sa chambre, sans que je sache pourquoi, et elle m'interdisait d'y entrer. Le soir, lorsque j'essayais de m'endormir, je l'entendais se disputer violemment avec mon père. Généralement, ces querelles s'interrompaient brutalement, après deux ou trois bruits sourds et retentissants, suivis de gémissements. Je ne comprenais pas. J'étais encore si jeune. La curiosité étant insatiable à cet âge, je ne pus m'empêcher, un soir, alors que mon père était encore à son bureau, d'ouvrir doucement la porte de la chambre de mes parents. Ma mère était assise sur le lit, et semblait dévastée. Cela devait faire un mois que je ne l'avais pas vu, ou seulement de loin. Je fus frappé par son apparence. Elle avait la joue rouge et entaillée, des traces rouges également sur les épaules et le cou. Je compris alors. Mon père la frappait. Tout le temps. Depuis combien de temps était-ce comme cela ? Lorsque j'étais né, ce n'était pas pareil. C'était depuis qu'il m'avait annoncé que je n'étais pas son fils. À cette époque, je ne comprenais rien à rien, mais à présent, je sais bien qu'il avait juste compris que ma mère le trompait, et qu'il la rouait de coups pour passer sa colère, et sa jalousie, aussi. On pourrait se demander tout simplement pourquoi il ne l'a pas quittée. Peut être parce que je le retenais. Je n'en savais rien. Bien vite, je compris qu'il ne m'appréciait pas plus que ma mère.

Un soir, alors que j'avais sept ans, je voyais mon paternel, comme à son habitude, hurler sur ma mère avant de lui donner un violent coup de pied dans le ventre. En proie à une rage indescriptible, et choqué par la scène, je m'étais avancé, me plaçant entre mes deux parents. "Je ne veux pas que tu frappes Maman", lui avais-je dit.
En simple réponse à cet affront, il m'avait envoyé valser d'une gifle qui me fit tomber par terre. J'avais pleuré, me réfugiant dans ma chambre sans plus attendre. Et ça avait continué... Jusqu'à qu'un jour, alors que j'avais douze ans, je n'entendis plus de cris, plus de pleurs, plus de coups. "Où est maman ?" avais-je demandé à mon père. Il m'avait souri, d'un sourire absolument hypocrite et menteur, avant de me dire, sur un ton qui laissait bien comprendre qu'il mentait : "Elle est juste partie en voyage quelques jours."
En proie à une curiosité et une rancœur sans égal, je me ruai vers mon portable, et tapai à toute vitesse le numéro de ma mère. Mon téléphone vibra une fois. Deux fois. Trois fois. Toujours pas de réponse ? Tout d'un coup, une sonnerie me fit sursauter. C'était la sonnerie de son téléphone... Il était dans sa chambre. Elle ne l'avait pas pris. Premièrement, si elle était vraiment partie en voyage, elle m'aurait prévenu. Deuxièmement, elle aurait pris son téléphone. Mon paternel avait très mal menti. Qu'avait-il vraiment fait de ma mère ? Je ne le sus jamais.

Rapidement, je commençais à devenir de plus en plus mauvais élève. Mes problèmes avec mon père devenaient de plus en plus étouffants, les disputes de plus en plus fréquentes. Kyoko, lui, ne se disputait jamais avec lui, puisqu'il était son vrai fils, et qu'il ne semblait pas être au courant pour maman. Ou bien le savait-il, mais avait-il trop peur pour en parler à son père. Quant à moi, je gardais cette rancœur à son égard, sachant pertinemment qu'il m'avait menti, et qu'il avait sûrement chassé ma mère sans prévenir. Ou bien il l'avait tuée. Quelle horreur. Rien que d'y penser, j'avais juste envie de lui vomir dessus. Il n'y avait que mon petit frère qui n'était même pas réellement mon frère sur qui je pouvais compter. Mon père commençait à me frapper, moi aussi. Ma moyenne au collège fit une chute phénoménale. Je passai d'un petit douze sur vingt à un quatre. Je redoublai une fois, en quatrième. Mon père paraissait ressentir de plus en plus de haine à mon égard, sans que je sache vraiment pourquoi. Apparemment, il buvait de plus en plus. Un mois après l'anniversaire de mes quatorze ans, alors que je rentrai du collège, il se mît à me frapper, m'insultant, sans raison apparente.  Qu'avais-je fait ? Rien. Il me faisait tellement mal que je n'y tint plus, je fondis en larmes. Et la nuit-même, après une soirée épouvantable, passée à recevoir des coups et à saigner abondamment du nez et des lèvres, j'avais fini par appeler la police, seul dans ma chambre, en pleurs.

Bien vite, il fut attesté que mon père avait bien le sang bourré d'alcool. Six grammes d'alcool dans le sang. Énorme. Le maximum pour garder une santé stable était censé être un gramme et demi. Il en avait fait trop. Le gouvernement attesta qu'il n'était pas en état de me garder, et après mes récits et une enquête approfondie, on découvrit bien vite qu'il avait effectivement tué ma mère, qui avait été passée pour disparue. Il fut placé en prison pour vingt deux ans. Je ne voulais pas aller en orphelinat. Bien vite, on me trouva une famille d'accueil, deux pauvres adultes en couple, qui m'avaient accepté par pure bonté. Mais rapidement, ils se rendirent compte de mon tempérament explosif et insupportable. J'étais insolent, mauvais élève, et souvent, ma "mère" recevait des appels du collège annonçant que j'avais fugué en plein cours, ou encore que j'avais cassé le bras d'un professeur contre la porte de la salle de classe. Alors, mes parents adoptifs furent contraints de me placer en pensionnat, pensant que ça m'aiderait à mieux me tenir. Je dus quitter Kyoko, mon petit frère adoré et si mignon, mon amour, celui pour qui j'avais continué à grandir.

Peu après, je pris connaissance de la guerre, des groupes et des différents événements qui se tramaient dans l'établissement. J'étais devenu, avec le temps, l'environnement et la rancœur, un vrai monstre. Je n'avais rien à perdre, non ? À quoi me servait les cours ? À rien. Si j'avais des mauvaises notes, qui serait là pour me gronder ? Personne. Qui serait là pour le critiquer sur mon style vestimentaire ? Personne. J'étais libre comme l'air, après tout. Et j'avais l'impression que cette guerre était bien la meilleure chose qui ne m'était jamais arrivée. Enfin, je pouvais me défouler. Frapper. Faire souffrir. Déchaîner ma haine et ma violence, persécuter les plus faibles... J'étais terriblement excité, en pensant à toute cette absence de règles et d'interdiction...  
Bien vite, Kyoko entra lui aussi au pensionnat. Il m'avait retrouvé... En l'apprenant, je fus empreint d'une telle joie que je l'enrôlai sans plus attendre chez les Arès, surtout pour le protéger et éviter que quelqu'un d'autre ne touche à lui.


Et toi, qui es-tu?
Prénom: Panda.
Pseudo: Panda, Keel Bill 8D
Âge: Ahaha.
Comment es-tu arrivé ici? Mon cher Ezechiel que j'aime <3
Des questions/suggestions? Nope.



Dernière édition par Kaito Kazumi le Dim 17 Nov - 15:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
L. Aristotélis Zacharios
Ares
avatar

Messages : 100
Messages RP : 70
Date d'inscription : 05/09/2012
Localisation : « J'suis moi, Tais toi. »

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Ven 27 Sep - 20:03

Bienvenue, Bonne chance pour ta fiche ! Oh, un de Sei ~ Hihi.
(Édit :Ancien de Sei, oui.)

_________________


Dernière édition par L. Aristotélis Zacharios le Ven 27 Sep - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Ven 27 Sep - 20:16

Wiii merci ! (Tu es de Sei ?)
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Mer 23 Oct - 9:21

Coucou ! C'est dommage, mais je pense pas être assez disponible pour jouer Rafaele TwT
Alors je reste, et je fais un personnage que j'invente, j'ai édité ma fiche, qui est en cours ~
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 26 Oct - 19:45

Coucou o/ désolée pour le Dp, c'est pour prévenir que je remplirai ma fiche quand j'aurais tout fini, et comme je pars après demain en vacances pour quatre jours, je voulais prévenir que ça risque d'arriver un peu plus tard que prévu o/
Désolée !
Revenir en haut Aller en bas
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Lun 4 Nov - 14:37

Ha je me suis dit en voyant le dernier membre inscrit : quelqu'un de nouveau !!!
Mais non en fait, c'est un membre qui a changé de pseudo xD
LE FOURBE !

Oh, mais, mais, mais !!!! C'est un de mes petits Ares !!!! *lui saute dessus*
Content que tu aies changé d'avis !
On fait pas peur tu sais, on ne fait que du mal aux narcisses Very Happy (sourire VRAIMENT sadique)
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Mer 6 Nov - 19:24

J'ai fini mon caractère ♡
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Dim 10 Nov - 19:34

Terminééé ♡
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Lun 11 Nov - 16:25

Alors bienvenu déjà! (douceurs et câlin)
Il ne reste qu' un détail, à la fin: l'histoire, dans un cas comme celui ci quand l'un des deux parents est en vie ce sont les services sociaux qui prennent le relais dans la plupart des pays. Donc l'orphelinat ici aucun risques, à toi juste de trouver comment sa famille d'accueil a pu décidé de le mettre à l'Académie sachant que personne ne connaît la vérité sur ce qui s'y passe.

Pour toutes questions, je suis là.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Mer 13 Nov - 13:39

Modifications faites :3
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Ven 15 Nov - 23:13

Dernière partie du code rajoutée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 11:12

\o/ Quand tu seras walid on pourra rp ? :3
Chil te plaiiiiiit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 13:26

Avec plaisir je n'attends que ça x)
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 17:12

Et voilà les tits Ares c'est ok! Mon Lohan tu peux ronronner ta joie très fort car un nouveau petit Fauve vous rejoint! Bienvenu à toi officiellement Kaito! (cookies et boisson chaude)
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 17:16

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 17:37

Bienvenue mon grand! Very Happy *câlin du baron* Viens rp avec moi aussi en cas de problème! Very Happy Je serais ravi d'aider!
Revenir en haut Aller en bas
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 18:40

Grouuu non pas touche à mon Baron Kss kss *feule, jaloux*
Miou Damian, tu me trompes ?
Revenir en haut Aller en bas
Damian Ioannis
Baron Ares
avatar

Messages : 89
Messages RP : 75
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24
Localisation : Ho, pas bien loin de l'incendie qu'on voit par la fenêtre~<3

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 18:42

Bien sur que non, je fais mon boulot! :3 *câlinou* (mais on va pas intoxiquer son poste avec nos roucoulades, mon chaton! Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Lohan Konjuradjian
avatar

Messages : 21
Messages RP : 18
Date d'inscription : 15/01/2013

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 18:46

Oui...*câlinou quand même*

Bon et bien, Bienvenue officiellement Kazumi-Kun !
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kazumi
avatar

Messages : 22
Messages RP : 11
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Sam 16 Nov - 18:58

Merci à vous deux xD ♥
Revenir en haut Aller en bas
Julian Cameron
avatar

Messages : 7
Messages RP : 1
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   Mer 20 Nov - 16:58

Bienvenue à toi! =D
Je cherche un partenaire pour faire un rp donc si ça te tente ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kaito Kazumi, ou L'art-de-détester-le-monde-entier-sans-raison ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après le bal... (PV : Kaito)
» {END} Tyrèn B. Gündchen ▬ Il faut tester la marchandise avant de l'acheter, non ?
» présentation de Kaito.
» Tester des produits de marque
» L'ACNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Ares-