Partagez | 
 

 Kiril Yubovitch Orlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiril Yubovitch Orlov
avatar

Messages : 3
Messages RP : 2
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Kiril Yubovitch Orlov   Mer 19 Fév - 18:09

Impossible d'oublier...



Yubovitch Orlov Kiril

"L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe" - Gustave Flaubert

Identité
Informations physiques
Nom : Yubovitch Orlov
Prénom : Kiril
Age : 16 ans
Pays d'origine : Russie
Rang social : Classe moyenne
Clan : Marquis des Arès
Pourquoi ce clan : Il doit beaucoup à Armin roi des Arès qui est la seule personne en qui il a une confiance aveugle. Il lui a montrer la voix pour s'endurcir et ne plus se laisser marché dessus. Kiril utilise désormais ses blessures passées comme d'une force.
Personnage de l'avatar : Keichi Maebara - higurashi no naku koro ni
Couleur des yeux : Gris
Couleur des cheveux : Blond platine
Coupe de cheveux : cheveux courts
Poids : 68 kg
Taille : 1m70
Corpulence : Stature élancée et finement musclé.

Description physique

Kiril est un jeune homme dont les origines slaves se remarquent au premier coup d'oeil. Ses cheveux d'un blond platine, ses yeux clairs ou encore son visage aux expressions fermées ne trompent pas. L'adolescent a des traits fins, on peut dire qu'il est plutôt joli garçon. Du haut de ses 1m70, kiril n'est malheureusement pas très grand. Il n'est pas très gros non plus d'ailleurs, lorsqu'on le regarde, il peut sembler chétif ou encore maigre mais il ne faut pas se fier aux apparences. Kiril est musclé très finement, de la force, il en a et ce malgré sa taille. Sa gueule d'ange trompe souvent l'adversaire. Le blond porte souvent des vêtements assez classiques, il n'est pas extravagant. Une simple chemise clair et un jean lui suffise. Après tout, ce n'est qu'un détail. Son regard gris peut en troubler plus d'un. Il est porteur d'une certaine tristesse et de beaucoup de mélancolie. Cela ne signifie pas qu'il ne sait pas rire ou sourire. Cela lui arrive mais on ne peut pas dire qu'il le fasse de bon coeur. Ce n'est qu'un masque, une comédie qu'il est parfois nécessaire de jouer pour obtenir la sympathie des gens ou leur confiance. Après tout, en tant que marquis, il lui faut recruter du monde pour le compte d'Armin.


Description mentale
Kiril est un garçon blessé par son passé. Il n'a pas le choix, il doit vivre avec et parfois c'est plus difficile que cela n'y parait. L'adolescent est plutôt impulsif, il pourra s'énerver très rapidement et se montrer violent rapidement sans son garde fou. Cela sera d'autant plus vrai si quelqu'un ose manquer de respect à Armin qu'il idéalise et voit comme son grand frère. Kiril a mit Armin sur un pied d'estale, quiconque essaiera de le blesser aura forcément affaire à lui. Kiril n'est pourtant pas quelqu'un de remuant, il aime le calme. Il aime pouvoir se poser et se vider l'esprit. Il en ressent d'ailleurs parfois le besoin de s'isoler. a cause de son vécu, de ses blessures et de son passé, Kiril a la phobie du moindre contact corporel. Attention à sa réaction si vous le coller de trop près ou bien si par mégarde vous posez simplement votre main sur son épaule. Personne ne peut le toucher. Mis à part peut-être Armin et encore, Kiril fait de gros efforts sur lui pour ne pas le repousser brusquement. Il lui est impossible d'avoir le moindre contact physique. Cela le rebute. Kiril est un preux chevalier. Il lutte pour la cause des plus faibles, de ce qui se font martyriser par des gens qui se croit supérieur ou profite de leur statut. Il déteste par dessus tout les sales enfoirés qui font chanter les gens pour obtenir ce qu'ils souhaitent. Sa grande force est également sa plus grande faiblesse c'est son passé et son vécu. Lorsque Kiril déploie toutes ses capacités non seulement il est rapide et agile grâce à sa taille mais il est aussi prêt à tout. Car dans ces moments là, Kiril entre dans une folie sans nom et il ne répond plus de rien. Il est capable du meilleur comme du pire et cela avec la plus grande indifférence possible.


Votre Histoire
Âge d'arrivée à l'Académie : 13 ans
Classe d'arrivée à l'Académie : 4ème
Âge d'entrée dans le Clan : 14 ans

Yubov est une jeune femme Russe de famille d'immigrants. Elle n'avait jusque là pas trop à se plaindre, la vie avait été plutôt douce. Elle tomba alors enceinte, elle n'avait que 17 ans à peine. Elle cacha cette grossesse à sa famille. Par honte peut-être ou par peur d'être jugée et de subir le blâme permanent de son amant qui n'assuma pas ses responsabilités. L'homme l'ayant laissé tombé, cet enfant naitrait sans père mais elle était courageuse. Elle ne voulait pas renoncer. Malgré les blâmes et les jugements, elle porta cet enfant avec tout l'amour d'une mère. Le jeune femme mit donc cet enfant au monde, seule. Il se prénommera Kiril. Kiril Orlov et Yubovitch qui est le nom de sa mère compensant celui du père souvent employé dans les traditions slaves. La jeune femme tente alors de subvenir aux besoins de sa nouvelle petite famille. Elle trouvera un emploi en tant que serveuse. Un emploi tranquille qui lui permettra de vivre en attendant de trouver mieux.

Lors de son service dans ce restaurant, elle rencontrera un homme. Un client régulier avec lequel elle parlait parfois de ses soucis financier, de son fils, de sa situation et du courage qu'il lui fallait. Cet homme plus âgé fut très attentif et touché par l'histoire de cette jeune fille. Après des années où sa mère fit connaissance avec ce client, Dragomir passa le pas et demanda sa mère en mariage. Un mariage pas tant par amour, loin de là mais plus pour accorder à cette jeune femme une stabilité, une protection dans la vie de tout les jours. Car, la vie est parfois dure et dangereuse pour une jeune femme russe seule. Son boulot de serveuse lui avait déjà attiré des ennuis auprès de client un peu trop éméchés. La protection d'un homme plus âgé était une bénédiction pour Yubov. Elle était très enthousiaste à l'idée que ce mariage apporte à son foyer ce qu'il leur manquait. Mais Kiril n'appelera jamais son beau père papa, Dragomir ne le souhaitait tout d'abord pas et pour l'enfant, il était clair que cet homme n'était pas son géniteur. Kiril est jeune et il entre à l'école pour la première fois. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Le jeune enfant est bien entouré, une famille heureuse et aimante qui vivent dans l'harmonie la plus totale. A l'école tout va bien également mais bien vite sa mère tombe gravement malade. Son état se détériore. Kiril est un tout jeune enfant mais déjà il comprends que sa maman est très malade lorsqu'il la voit pour la première fois s'évanouir sous ses yeux. Kiril est très triste et il a peur. Peur de perdre sa mère, peur de se retrouver abandonner. Les crises de yubov se font de plus en plus fréquentes et son état fragile dégringole l'obligeant à être hospitalisée. Dragomir fait comprendre à Kiril qu'il ne vera plus sa maman aussi souvent qu'auparavant désormais :

- Kiril. Il faut que tu sois fort. Ta maman est très malade. Elle a besoin de médecins pour la soigner.
- Ma...man.

Les paroles de l'adulte ne parviennent pas à le réconforter. Le jeune enfant se met à pleurer. Loin de sa mère, Kiril se sent comme délaissé. Il se retrouve seul avec cet homme dont il ne connait rien. Le jeune enfant est peiné mais il fait avec. Il continue de grandir passant de temps en temps rendre des visites à sa mère dans sa chambre d'hôpital. Il fêtera ses quatre ans avec sa mère. Et elle ne l'avait pas oublié, car malgré qu'elle soit alité elle s'était débrouillée pour lui trouver un cadeau. Le garçon fut ravit et joua tout l'après-midi avec son petit soldat sur le lit de sa maman. Sa mère lui fit comprendre à quel point sa présence lui faisait du bien. Elle vint caresser la joue de Kiril avant de lui dire avec baucoup d'amour maternel :

- Ton sourire est le plus beau des remèdes Kiril. Ne change surtout pas, mon petit garçon.

Le petit russe se jeta dans les bras de sa mère pour un câlin partager avant de devoir rentrer. Cette journée aurait pu être presque parfaite. Elle aurait pu être un merveilleux souvenir partagé avec sa mère si seulement son beau père n'avait pas tout fichu en l'air. Si seulement, ce soir là, il n'avait pas commis l'irréparable. Kiril dormait paisiblement. Il était déjà transporter au pays des rêves lorsque Dragomir entra dans sa chambre sans un bruit. L'enfant n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Il sentit la main de cet homme fort et puissant caresser sa joue, l'éveillant tout doucement. Sans trop tarder cette main alors si douce vint s'abattre sur ses lèvres l'empêchant de crier. Kiril eut beau se débattre, cet adulte était beaucoup plus fort que lui. Il était à sa merci. Comme un petit animal prit dans le piège d'un chasseur. Vulnérable... Tout ce qu'il se souvint c'était la douleur, il avait mal, si mal. Ca le déchirait, le brisait. Kiril se rappelait également du sang, du visage hideux de cet homme. Comment avait-il pu ? Comment pouvait-il faire ça à un enfant comme lui ? Lui prendre sa pureté, son innocence, son enfance ... Il n'en connu jamais les raisons. Mais ce soir là, ce fut la première fois d'un cercle vicieux sans fin. Il avait peur. Dragomir avait menacé de le tuer lui et sa mère s'il disait quelque chose.

Kiril pleura toute la nuit. Il pleura toute les larmes de son corps et finit par s'endormir d'épuisement. Le lendemain, Kiril souffrait. Tout son corps était endoloris. Il se leva difficilement et tenta d'éviter son beau père toute la journée. Il prit un bon bain, il se sentait tellement mal. Souillé, le petit garçon avait les larmes aux yeux. Il s'en remis mais cela recommença et recommença encore et encore. Il finit par ne plus pleurer, ne plus rien ressentir, ne plus se débattre, ne plus réagir...C'était comme si, une partie de lui était morte. Quand il allait voir sa mère, Kiril ne disait rien. Il se contentait de faire un faible sourire et celle-ci lui fit cette remarque qui lui brisa le coeur :

- Quelque chose ne va pas Kiril ? Tu as une mine affreuse. Tu manges correctement j'espère.

Kiril sourit alors amplement. Le petit blond se saisit de la main de sa mère et la rassura alors d'une voix douce et calme. Il ne fallait pas qu'elle sache... jamais. Cela la tuerait à coup sur. Elle mourait de chagrin :

- Ne t'en fais pas maman. Je vais bien. Je manque un peu de sommeil.

Sa mère lui fit alors une petite morale sur les bienfaits du sommeil. Elle était à des années lumières d'imaginer que son petit garçon, son petit Kiril était ainsi brisé par cet homme qu'elle avait épousé. Les années passent et les actes de son beau père perdurent et restent impunis. Il est comme piégé dans cet enfer, cette prison. Alors qu'il arrive sur ses 13 ans, Kiril voit une porte s'ouvrir. Sa mère lui propose d'entrer dans une académie. Le jeune garçon voit dans cette opportunité, un moyen de s'évader et de se protéger de son beau-père. Il accepte avec joie et fait ses valises. Cette nuit, c'est la dernière fois qu'il pourra lui faire du mal, la dernière !  Il partit pour l'académie dès le lendemain mais les premiers temps était loin du paradis qu'il espérait.

Il trouva là bas, des garçon plus grands que lui, plus forts aussi qui s'en prirent à lui : des membres des narcisses. A croire que son destin était de se faire taper dessus, ou qu'on abuse de lui encore une fois. Impuissant, il se sentait si faible. plus aucune larme à verser pour autant. Il était lassé. C'est alors qu'il rencontra Armin alors qu'un groupe s'en prenait encore à lui. Le jeune homme s'interposa et le défendit avant de lui tendre la main. Kiril fixa cet homme avec beaucoup d'admiration. Il dégageait un réel charisme et il était fort pas comme lui. Armin le prit sous son aile, il lui apprit à se battre et lui proposa de l'aider à se défendre. Au fur et à mesure de leurs entrainements, Kiril se déchaina lâchant totalement prise pour défouler toute cette haine qu'il avait garder en lui. A l'aide d'une batte, il réduit en miette le mannequin qui lui servait d'entrainement. Essoufflé, Kiril était dans un état de transe. et lorsque Armin vint posé sa main sur son épaule, le jeune homme faillit le frapper lui aussi. Son regard était troublant, plus que meurtrier. Armin comprit que Kiril transportait un lourd bagage. Les deux hommes parlèrent alors longuement et le russe lui avoua tout. Il lui parla de son passé, de ses blessures et Armin fut particulièrement touché par son histoire. Lorsque celui-ci devint roi des Ares, Kiril suivit son mentor. Il était dévoué et loyal envers celui qui l'avait compris et protéger. C'est pour lui une manière de lui rendre l'appareil. Il comptait bien devenir plus fort afin de pouvoir se venger de tout ses coups qu'il avait du encaisser, de toutes ses blessures qui avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui. Il pourrait ainsi protéger Armin a qui il doit tant. Il est le grand frère qu'il n'a jamais eu.


Et toi, qui es-tu?
Prénom:
Pseudo: Gilou
Âge:23 ans
Comment es-tu arrivé ici? Je suis pistonné héhé
Des questions/suggestions?C'est quand qu'on Rp Very Happy?

Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Kiril Yubovitch Orlov   Mer 19 Fév - 18:33

Bienvenue et merci sincèrement pour l'aide que tu nous apporte! Alors et une Validation, une!
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Julian Cameron
avatar

Messages : 7
Messages RP : 1
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Kiril Yubovitch Orlov   Jeu 27 Fév - 21:39

bienvenue Kiril! o/

N'hésite pas à me contacter par mp si tu veux rp =p
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kiril Yubovitch Orlov   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiril Yubovitch Orlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kiril Jeliev (Facebook)
» Kiril du Komodo.
» "Je préfère être détesté pour ce que je suis, qu'être aimé pour ce que je ne suis pas" — Kiril
» ILYA B. ORLOV #(213) 211 - 2120
» Komodo du Kiril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Ares-