Partagez | 
 

 Kimi, King of Narcisses Bitches!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kimi No Kakera
Roi Narcisse
avatar

Messages : 17
Messages RP : 20
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Kimi, King of Narcisses Bitches!   Mar 14 Aoû - 20:55

Identité
Informations Physiques

Nom : No Kakera
Prénom : Kimi
Age : 18 ans
Pays d'origine : Japon
Rang social : (aristocrate, classe moyenne, pauvre...) Aristocrate déchu
Profession : (étudiant(e) , professeur, agent d’entretien , extérieur, ..) Etudiant
Clan : Narcisses
Pourquoi ce clan : Et pourquoi pas tête de gland? Retourne donc me lécher les bottes mais fait gaffe à pas choper d'boutons à la langue hin hin.

Personnage de l'avatar : Alvaro Garay ▬ Wand Of Fortune
Couleur des yeux : Améthyste de naissance... Mais non crétin ce sont des lentilles.
Couleur des cheveux : Bruns foncé comme mon connard de paternel... Ah nan, ça c'était avant la décoloration pour qu'ils soient blancs héhé.
Coupe de cheveux : Mate l'avatar... Et arrête de baver bordel!
Poids : 61 kilos
Taille : 1m77
Corpulence : Assez fin


Descriptions


Caractère

Putain c'est clair c'que ça peut me souler des fois! Les adultes, leur monde de responsabilités, d'argent, de redevances et j'en passe parce que je m'en balance de ces conneries. Les cours, les obligations, les devoirs de chacun, l'éducation, bref, tout un tas de choses encombrantes qui ont le dont de me briser les couilles totalement. Mais si encore, y'avait que ces futilités qui me prenaient la tête? Bah non évidemment, c'est trop beau sinon!
Mais non! Y'a toujours des cons, des connes, des types style j'en ai vraiment rien à foutre de ta face mon gars qui viennent me taper leur vie. JE M'EN BRANLE! Tu vas capter ça crétin?! Tout ça pour dire que certaines personnes sont bien chiantes quoi. Notamment les groupies, les filles désespérées qui reviennent pour la seul et unique raison que je suis un bon coup, les mecs qui me croient leur pote.

Mentalement, je suis un chieur, je suis juste un mec très taquin, malicieux qui prend son plaisir en jouant avec les autres. Je suis super axé sur le sexe, la drogue et le rock'n'roll. Je les manipules, je m'amuse comme un dingue en leur faisant faire des choses complètement loufoques! Action, Chiche, Vérité? Ouais, je suis dingue, totalement insane et crazy! Je vis au jour le jour, sans me poser trop de questions... quoique >.>
Ce qui me fait défaut? C'est un fucking coté lunatique de malade. J'peux délirer, être tranquille et soudainement, t'envoyer te faire mettre par un babouin en culotte courte parce que j'en ai marre et que tu me soules! Bon, je suis sociable quand même hein! Je mords pas, je grogne pas toujours, et je vais parfois vers les gens. Le syndrome du geek no-life autiste complètement parano n'as pas encore atteint mon cerveau si compliqué.

Ouais alors quoi encore ? Pour toi je suis juste un prétentieux, complètement imbu de lui-même ? J’ai juste un égo surdimensionné, et contrairement à d’autres, je peux me le permettre. Tu peux juger sans savoir si ça t’amuse, je saurai à quel genre de personne j’ai affaire. Mais bon, si tu lis bien, c'est simple à capter dans l'ensemble, là où je pêche vraiment, c'est niveau sentiment, mais j'ai pas vraiment envie d'en parler.

Ps: En fait, pour paraitre un peu plus juste, je m'en fous de ce que tu peux penser, même de ce que je peux en penser moi même. Si je suis là, c'est pour te séduire et faire toi mon esclave sexuel et rien de plus. La débauche est mon vice le plus précieux.

Physique

Ouais, c'est vrai, faut pas me dire le contraire, la plupart des gens accorde bien d'importance au physique. Forcément, faut avouer qu'un beau cul et une belle gueule ça à le dont d'attirer la foule. On dit bien un trou est un trou, une bite n'a pas d'oeil? Ou encore, ce n'est pas la beauté extérieure qui compte, mais la beauté intérieure d'une personne. Mon derch ouais! Pour le moment, toutes celles qui écarté les cuisses devant ma queue, c'était surement pas pour ma bordélique "beauté intérieure". Elles en voulaient juste à ma queue et à mon corps. D'un coté, sa tombe bien parce que qu'en j'y pense, j'y trouvais mon compte. On dirait p'têtre pas comme ça, mais je plais. Je suis une personne charismatique, attirante et qui à une tchatche pas possible. Je séduis car j'assure voilà tout.

Mes accessoires pas commode, mes prunelles non plus? Tu m'étonnes! Tu vois beaucoup de types avec des ornements sous les yeux dans ta rue, une peau pâle comme un fantôme avec des yeux améthyste emplit de malice? Ouais mais attends te presse pas! J'ai pas dis que j'étais albinos non plus, j'ai juste la peau fragile, et hypersensible c'est tout! Ensuite, les lentilles font le reste, ça donne un genre qui ne me déplait pas. Enfin, un autre avantage corporel que je dévoile assez facilement, c'est mon torse. Bien sculpté, pas d'quoi s'en plaindre en fait, pis, j'dois admettre que mes T-shirt moulant que je porte me facilite la tâche pour le rendre visible fufufu~. Je suis pas un athlète, c’est clair que j’ai pas des tablette de chocolat comme Amélie Moresmo. Après, bah tu peux voir mon cul si ça te chantes, tu peux mater mon derrière parce que sans me vanter, il est parfait. Tu me crois pas? Tâte, tu m'en diras des nouvelles. En ce qui concerne ma taille, je dois avouer que mon mètre soixante dix-sept m'accorde une répartition parfaite en ce qui concerne mes hanches, mes jambes et le haut.

Comme accessoires, je porte le ras de cou noir, seul et unique souvenir de ma mère, ainsi que diverses fantaisies sous les yeux ou bien des bracelets en veux-tu en voilà. Bon, maintenant que tu sais tout ça, si tu ne me crois pas sur mon pouvoir de séduction bah j’peux rien d’plus pour toi.


Histoire


Informations

Âge d'arrivée à l'Académie : 18 ans
Classe d'arrivée à l'Académie : Terminale
Âge d'entrée dans le Clan : 18 ans

Passé

Les songes sont étranges n'est-ce pas? Ils nous mentent, nous tourmentent et au final, s'échappent de notre esprit...
Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi, mais j'ai reçu un "don"... Ouais, on va appeler ça comme ça. J'ai une excellente mémoire, et je ne sais pas pour toi... peut-être que c'est une bonne chose mais en ce qui me concerne c'est une vrai malédiction.

Me voilà, étendu sur le dos, allongé de tout mon long sur mon lit. Je me plonge dans mes pensées, je me remémore les paroles passées. Le récit de mon "père" me revient, les souvenirs tourbillonnent, je fronce les sourcils avant de m'abandonner totalement dans les tréfonds d'une série d'images.

Je me retrouve devant les portes de cet immense manoir, emmitouflé dans un linceul. Je ne suis qu'un poupon dorloté dans les bras d'une jeune femme au visage d'ange. Ses longues boucles brunes viennent me chatouiller les joues alors que je dormais profondément d'un sommeil de plomb. Elle me dépose un baiser sur le front, son élégance, n'a pas d'égale. Elle toque à la porte, dirige son regard vers mes paupières closes avant de remettre sa capuche couvrant de cette façon, sa tête pâle aux yeux vermeils. un signe de la main, elle s'éclipse, dans la nuit, sous les doux et frais assauts des flocons de neige. Les pas précipités vinrent à la rencontre du portique, des yeux cherchaient une forme de vie, une explication rationnelle au bruit sourd qui avaient résonné dans le Hall. C'est à ses pieds, que l'un des servantes du château m'avait trouvé. Et ce fut mon enfer qui commença...

Fils de Pute? Ouais, c'est exact. Ma mère est une prostituée. De luxe même, elle n'est pas comme toutes les autres filles faciles qui acceptent les avances de n'importe quel pechno qui passe dans la rue. Elle séduit essentiellement les gens riches, beaux et fortunés. Tout comme mon salaud de père dont elle est tombée amoureuse. Elle l'aimait éperdument au point de lui donner un enfant. Mais lui n'en avait strictement rien à foutre, tout comme la lettre glissée adroitement dans mon enveloppe lui précisant mon nom, et la manière dont il devait me chérir. Après l'avoir jeté au feu, j'ai été élevé par l'une des soubrettes. Si l'on s'en tient juste à mon prénom Kimi, mon enfance choyée ne l'a été que par les bon soins de ma nourrice et non de mon géniteur.

Dès que j'étais en âge de tenir un balais ou d'exécuter des tâches peu dignes, je devins l'un des esclave de mon père. En vérité, cet enfoiré ne me reconnaissait que par mon statut de larbin. Je me souviens encore de la pauvre servante qui avait eu le malheur de m'avouer la vérité concernant ce bourgeois pourri. Il l'avait chassé de son service et m'avait giflé après m'avoir ordonné de reprendre mon travail. Sombres années que mon celle de mon enfance. Ma condamnation aux travaux forcée ne cessait de prendre de l'ampleur au fur et à mesure que je grandissais.

Néanmoins, bien que refoulé et renier par ce con qui n'assume pas ses ébats, j'avais une vie faîte de culture, de livre et d'arts. Car d’après l'autre enfoiré niché dans son fauteuil avec son verre à la main, je pourrais devenir prometteur. Tu parles, ce connard voulait simplement que je puisse me démerder une fois qu'il me chasserais de la maison, ou simplement que je lui rapporte de la tune. Qu'il crève! Qu'il s'étouffe dans son immondice! Heureusement, pour me calmer, essuyer mes larmes de fureur et de tristesse, j'avais deux personnes chères à mon cœur mon professeur, Monsieur Victor T. Teach, et ma nourrice, Saeko Fûji. Qui plus est, mon vieux avait acheté à une famille indonésienne, leur jeune fillette de 4 ans. J'en avais 8 à l'époque et la gamine me suis partout. Elle est à ma solde, elle m'est fidèle, rien à voir avec tout ce que j'ai connu jusqu'à maintenant. 'Fin bon, sans elle, faut dire que beaucoup de choses ne seraient pas où elles en sont.

Saeko était véritablement la pureté incarnée. Douce, gentille, elle m'avait appris à bien faire les tâches ménagères, la cuisine, et tout ce qui concerne mon linge. Mon maître lui m'avait appris bien des choses concernant les ouvrages, les écrits, mais plus encore, je prenais beaucoup à cœur ses leçons de danses. D’après lui, j'avais assimilé très rapidement, et mon talent dans ce domaine était comparable à une rose en plein essor lors d'une chaude nuit qui annonce un parfum printanier. J'avais toujours trouvé cette comparaison un peu spéciale, bizarre, mais je l'aimais beaucoup. Les années passèrent, prenaient doucement le chemin de mes 18 printemps. J'étais sortis en ville, c'était l'une des rares fois d'ailleurs, tout seul pour me promener. Ce fut dans une rue aux allures somptueuses qu'une femme m'avait saisit pour m'emmener dans une impasse en sa compagnie. Je n'avais vu qu'une vague de boucle brune avant d'atterrir dans ses bras, collé à sa poitrine, la joue se pressant sur un manteau chaud et doux, muni d'une fourrure à son col immaculée.

Alors que je me débattais fortement, un murmure m'avait rassuré. Cette personne, cette femme, si jeune, si belle, avait la prétention d'être ma mère? Je le savais en effet, car Saeko m'en avait parlé, et même montré une photo qu'elle avait dérobé à l'autre merde qui devait encore être bien assis devant sa cheminée. Elle avait des yeux vermeils, semblables aux miens, une peau douce, sans imperfection aussi pâle que la mienne. Je voulais à ce moment, lui parler, lui raconter ma vie, la garder dans mes bras, l'engueuler, l'aimer, la détester, la haïr, me venger, l'emmener avec moi, une étreinte... Tout se mélangeait dans ma tête. Ce fut elle qui pris l'initiative de me défendre sa cause, de m'avouer qu'elle savait ce qui se passait dans la demeure du prétendant No Kakera. Alors qu'elle me berçait sur le chemin des larmes, elle ôta son ras de cou pour me l'offrir. Ce fut ma première, seule et dernière rencontre avec elle.

Mon connard de paternel a su, par je ne sais quel moyen ce qu'il s'était passé. Ivre de rage il m'avait presque balancé son vers de rouge à la gueule. Il m'avait manqué de peu cet abruti fini à la pisse. Heureusement que le Kempo m'avait permis d'obtenir de bons réflexes. C'est qu'il est capricieux le padre lorsque tout contrôle lui échappe hin hin. D'un coté, je jubilais. Ouais, je jubilais intérieurement de le voir perdre toute ascendance! Il n'a que ce qu'il mérité! Néanmoins, il ne s'était pas arrêté là. En jouant de ses relations, il avait fini par me trouver un endroit qu'il dont il vantait les mérites. D'après ce fumier, j'allais faire un stage dans un endroit qui me rendrait surement plus obéissant et moins retord à l'autorité.

Ahahah! Si il savait ce qu'il en est maintenant ce con! En m'éloignant, j'ai acquis une liberté à laquelle j'aspire. Le premier qui osera la mettre en doute, ou la briser risque de prendre ultra cher. Si tu pensais que je ne serai qu'un élève parmi tant d'autre cher père... Tu te fous le doigt dans l'cul et tu te l'enfonces jusqu'au coude! Dans ton domaine, c'est toi qui fixe les règles. Au sein de cette académie, je suis un Roi. Tu veux savoir comment j'ai fais hein? Je n'ai pas eu à faire grand chose. J'ai un sale caractère, et pourtant j'ai réussi à me faire accepter de mes compères. Je leur ai prouvé que je suis quelqu'un de confiance, je me suis entrainé avec eux dans chaque coup foireux, on a fait les quatre cents coups ensemble. On a des liens, et de ces liens, j'en ressort avec une place de leader. Si j'ai pris cette fonction, ce n'est pas par la force, mais par une décision commune de mes pairs.

Dans ce monde où tu m'as envoyé, j'ai ma structure. Cette hiérarchie, mon prince, mon duc, mon baron, mon marquis et bien d'autres prêt à défendre leurs idéaux ainsi que leur soif de domination. De plus, j'ai quelque chose que tu n'auras jamais. Des personnes sur qui compter. Des personnes qui m'aideront à gouverner, que je protège, que je hisserai au paroxysme de la notoriété envers et contre tous ces débiles profonds qui pensent être supérieurs! Rien n'arrive à la cheville des Narcisses, personne ne peut nous égaler! Il est temps de mettre un terme à toute cette mascarade! Here we go!



Dernière édition par Kimi No Kakera le Ven 2 Nov - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Kimi, King of Narcisses Bitches!   Mar 14 Aoû - 21:24

Hallo

Déjà bienvenu à l' Académie et merci encore.

Rien à redire, le nombre de mots doit largement y être

Le code c' est particulier mais je valide

Je vous offre le Rang, votre Altesse.

Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Kimi No Kakera
Roi Narcisse
avatar

Messages : 17
Messages RP : 20
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: Kimi, King of Narcisses Bitches!   Mar 14 Aoû - 21:29

M'en voilà forte aise.

Merci et je n'ai pas pu résister à l'envie de faire mon anglophone~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kimi, King of Narcisses Bitches!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kimi, King of Narcisses Bitches!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lion king spirit of war
» [Octobre] Isul Romantic King
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» FT de King [Terminé]
» Rolan, the Forgotten King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence :: EPILOGUE :: Archives Présentations-