Partagez | 
 

 Garance Burguess * Princesse pour vous servir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Garance Burguess * Princesse pour vous servir.   Lun 27 Aoû - 9:38

Identité
Informations Physiques

Nom : Burguess
Prénom : Garance
Age : 16 ans
Pays d'origine : Allemagne
Rang social : Aisé
Profession : Ancienne star du showbiz
Clan : Vénus
Pourquoi ce clan : En tant qu’ancienne star, il est difficile de l’imaginer utiliser ses poings. De plus, elle est de nature plutôt fragile. Et, de toute manière, elle préfère user de ses charmes pour arriver à ses fins. Et puis, on en va pas se mentir, la reine actuelle des Vénus y est pour beaucoup.


Personnage de l'avatar : Ayanami Rei
Couleur des yeux : Dénué de pigmentation au niveau de l'iris, donc rouge.
Couleur des cheveux : Bleu. Entretien la coloration.
Coupe de cheveux : Carré court avec frange.
Poids : 58 kg
Taille : 178 cm
Corpulence : Elancée


Descriptions


Caractère


Autant le dire tout de suite. Garance n’est pas une de ces filles qui s’expose, qui aime que les lumières et regards se posent sur elle. Et qui aime encore moins être dépassée par les événements, submergées pas les nombreux appels ou messages de ses amis qui la sollicitent à chaque instant.

Garance c’est le calme et le silence. La tranquillité et la pudeur.

Du moins en apparence.

Garance en apparence c’est une fille souriante, en toutes circonstances. Toutes circonstances. Oui n’importe quand dans n’importe qu’elle situation. Vous allez me dire que cela est impossible. Comme toute chose, avec de l’entraînement on y arrive. Pour Garance ce n’était pas de l’entraînement. C’était de la survie. Elle vous écrase de son sourire, elle vous piétine, quoi que vous disiez, paroles aussi destructrices que vous le vouliez, vous vous heurterez à cette façade, polie en apparence, mais qui vous envoie paitre profondément. Mieux qu’un bouclier, mieux qu’un préservatif, elle ne fait pas que la protéger, cette fausse gaieté vous embête malgré tout.

Ce qui vous embête encore plus c’est que cette fille ne laisse jamais rien paraître. Pas qu’elle soit insensible au contraire. Juste que par méfiance elle ne vous laissera jamais traverser le miroir. Cela peut donner l’impression qu’elle est fausse, dans ses relations, dans ses intentions. On ne va pas nier que pour certaines occasions il lui arrive de jouer les hypocrites. Comme tout le monde j’ai envie de dire. Pas qu’elle soit méchante non plus. Loin de là. Lorsque quelque chose ou quelqu’un l’intéresse, elle ne lésine pas sur les moyens employés pour arriver à ses fins. Elle peut peut-être paraitre éloignée du monde réel par moment, mais je peux vous assurer qu’il la rattrape souvent bien vite. Elle n’est pas bête du tout mais aime le laisser paraitre. Sous ses airs de fille naïve se cache tout autre chose.

Sous ses airs d’innocences il lui arrive bien souvent de cacher quelques erreurs. Dans la catégorie je blesse les gens et je les fais espérer, on peut lui décerner une médaille. Qui ne relève pas de l’honneur ! Je ne sais pas si vous connaissez le syndrome dit du « hérisson ». Alors je vais vous conter son histoire. Le hérisson en hiver, comme bien d’autres être vivant, a froid. Pour se réchauffer, il va donc voir d’autres hérissons pour se coller à eux. Le souci est que les hérissons ça pique. Comme il déteste être blessé, il s’éloigne donc et reste dans son coin. Tout comme ce hérisson, Garance par un instinct humain et social, veut aller vers les autres. D’une part pour éviter d’être seule, d’autre part pour partager des moments sympas, et aussi ne pas paraitre trop bizarre. Seulement à force d’être blessée, elle fini par prendre peur. Ne plus vouloir s’attacher à qui que ce soit, et donc par fuir. Sans laisser de nouvelles, et encore moins de justifications.

Une cause principale est à l’origine de ce comportement. La peur. La peur de quoi au juste ? Garance est une personne de nature timide. Ce qui déjà n’aide pas pour les relations. Par nature, elle a toujours eut cette peur des autres, du regard des autres, du jugement des autres. Le fait d’avoir en plus subit la méchanceté et de s’être heurtée à l’incompréhension des autres, elle s’est constituée une carapace. Garance est un escargot ? Non juste une personne qui cache ce qu’elle a de plus intime et de plus fragile. Ses sentiments.

Les sentiments elle ne les étales pas ne les affichent pas. Seules quelques personnes y ont accès. Garance et les gens qu’elle aime, son comportement est tout autre. Le masque tombe, le miroir se brise. Vous avez la poupée fragile entre vos mains. Et le sourire devient, cette fois, sincère. Discrète en temps normal, elle peut se mettre à éclater de rire lorsqu’elle se sent en sécurité auprès de la personne. Elle n’a plus envie d’être en retrait, elle veut être dévouée pour la personne et lui démontrée toute son affection. Elle est là pour les soutenir les aider, d’une loyauté infaillible, et cette peur constante de décevoir.

Peur de décevoir, pas seulement en amitié ! S’il y a une chose que Garance exige c’est le travail bien fait et surtout le fait d’être passionné par ce que l’on fait. Elle aime donner le meilleur d’elle lorsqu’elle s’engage auprès de quelqu’un ou ne serais ce que s’investir à fond dans un projet. Perfectionniste même à l’école elle n’hésite pas à recommencer s’il elle juge le rendu peu satisfaisant.

Histoire


Informations

Âge d'arrivée à l'Académie : 13 ans.
Classe d'arrivée à l'Académie : Quatrième.
Âge d'entrée dans le Clan : 15 ans

Passé

Son nom c’est Garance. Une fille unique. Unique dans le sens familial. Parce que des filles comme elle il y en a plein sur terre. Pas de frère, pas de sœur. Juste elle et ses deux parents. Une fillette seule jusqu’au bout, pas de grandes familles mais pas de grands amis non plus. Il faut dire que Garance a toujours eut des difficultés sociales. Cela n’aidant pas, elle était dans la solitude la plus profonde.

Passant une grande partie de son enfance à ne pas communiquer, elle devint une enfant silencieuse et sage, attendant qu’on dédaigne venir vers elle. Elle ne manquait pourtant pas de l’amour de ses parents, présents malgré leur métier. Garance a toujours vécu en tant qu’enfant d’étoiles, de star si vous préférez. Protégez de toutes les paillettes du milieu, son enfance fût solitaire et son meilleur ami s’appela Solitude.

Tout se faisait à la maison, même les études. Il faut dire qu’elle n’est pas beaucoup sortie étant petite. Les rares souvenirs de l’extérieur ont été le parc dans lequel ses parents aimaient la voir gambader. De temps à autre des soirées, avec, toujours les mêmes personnes, toujours les mêmes enfants. Des petits êtres qui voulaient tout de suite, et qui avaient tout de suite. Garance se sentait différente de ces gens. Et surtout ne comprenait pas ce qui les motivait à se comporter d’une manière aussi peu respectueuse avec leur entourage. Des gens qui jouaient la comédie, qui savaient ce qu’ils avaient à faire pour obtenir ce qu’ils voulaient. Comme un sentiment d’écrasement. Finalement elle était bien mieux seule chez elle.

Elle pensait que rester seule était le meilleur moyen d’être tranquille. Et pourtant, elle se surprenait souvent à penser aux autres. Aux camarades qu’elle voyait, ou plutôt entrevoyait. Ces petits moments qu’elle partageait avec eux. Enfin, partager, c’était un grand mot. Elle se contentait d’être là et de les écouter raconter leur histoire. Petite vie de gosse pourri gâté qui se plaignait de tout ce qu’il n’a pas encore eut.

Sa mère lui donna l’opportunité de faire partie de cette catégorie de personnes. Elle la saisi. Elle allait être une star. On allait la regarder, la voir, l’entendre et parler d’elle. Vaincre sa timidité. Voilà en quoi consistait ce défi. Devenir célèbre et s’épanouir. Elle fit presque une découverte du milieu, de ses règles, ses obligations et surtout de ses requins et autre créatures, rapaces ou charognards, qui dirigeaient tout ce beau petit monde.

Elle apprit beaucoup de cette expérience, propulsée parmi la foule, au centre de toutes les attentions. Son comportement changea, ses habitudes, elle devint une fille qui voulait plaire et surtout qui devait plaire. Ce fût le déclic. Très douée pour apprendre, qu’elle ne fût pas sa surprise lorsqu’elle commença à rendre les sourires au gens, à commencer à se servir de ses charmes. Son sourie, regard, corps, élégance et tenue. On ne pouvait rien lui reprocher et elle jouait son rôle de petite étoile montante à la perfection. Elle connu l’amusement, surtout celui de la manipulation. Comment séduire et prendre sans jamais donner, puis se débarrasser. Oui, combien de fois elle avait mis ses talents à l’œuvre ?

Lorsqu’on monte, monte et monte encore, on fini un jour par s’arrêter. Soit d’épuisement, soit à cause d’un obstacle, soit parce qu’on est arrivé au bout. Garance elle ne s’est pas contentée d’arrêter, elle tomba et de bien haut. Son corps et tout son être se fracassa sur le sol. Devinez qu’elle en fût la cause ? L’amour. Cette chose sans lois ni règles, qui fini rarement bien.


Vous me direz que tomber amoureux, parce que oui c'est vraiment l'expression « tomber » qu'il faut employer ici, n'est pas si dramatique. En amour, bien des cœurs sont brisés, mais il ne faut pas exagérer. Le soucis de Garance et qu'elle se prit d'amour pour une fille, et pas n'importe laquelle. Celle de son manager. Au départ cela lui semblait étrange. Elle ne savait pas ce qu'était ce sentiment. Elle ne pouvait s'empêcher de la regarder, de l'écouter. Toujours espérer qu'elle la remarque, qu' elle lui porte de l'attention. Elle comprit le jour ou elle commença à vouloir quelque chose de physique. De beaucoup plus concret. Le sentiment de honte qui l'envahit l'obligea à garder tout ça pour elle. Plus que le garder, le rejeter. Garance était effrayée par ses sentiments qui se développaient de plus en plus envers cette fille, mais aussi par le « Qu'en dira t-on ? ».


A force de réprimer ce que l'on ressent, on fini par être rongé par nos envies. Garance ne pouvait s’empêcher de poser les yeux sur elle, encore et encore. Regarder sa chevelure, ses yeux, ses lèvres, lui plaire. C'est ce qu'elle voulait, lui plaire. Et ça elle ne le cachait pas. Elle faisait tout pour se faire remarquer mais surtout briller à ses yeux. L'attention elle réussie à l'attirer, mais pas de la bonne personne. Le cauchemar commença.

On la soupçonnait, on lui reprochait d'être étrangement proche de cette fille. Au début la plupart pensais que c'était par intérêt. Garance se défendait tout le temps contre les rumeurs. Elle ne voulait pas profiter de son statut, ni de son argent, ni espérer quelque chose de meilleur juste parce que c'était la fille de son manager. Jusqu'au jour ou la bonne rumeur tomba. Garance est une « gouine », « lesbienne », et autres surnoms désagréables.

Au départ elle ne disait rien et encaissait. Elle n'avait même pas le courage de se battre contre cette énième attaque. Elle plia sous les coups toujours plus durs et insistants. Elle manifesta ses sentiments de manière plus sincère. Elle n'avait plus envie de se cacher. Au départ elle pensait que ce serait simple. Il lui suffirait d'être elle même et de ne pas écouter les autres. Il suffirait de marcher la tête haute et de continuer comme si rien n'était anormal ou changer. Subir les moqueries, les regards accusateurs. Accuser Garance de quoi ? De ne pas rentrer dans le moule, dans la norme ? Rabaissée en permanence par les moqueries, les sourires mesquins et les regards en coin, elle finit par céder.

Ce moment, elle s'en souviendrait toute sa vie. Elle avait décidée de tout lui dire, à cette fille. Elle se souvient de la lumière trop forte dans ce couloir menant à la loge. De ses pas qui résonnaient atrocement et du bruit que fit sa main lorsqu'elle frappa à la porte. D'abord trop faible, elle n'avait pas entendue. Puis sûrement trop fort car elle entendit un bruit de chaise qu'on repousse violemment. La porte s'ouvrit brusquement, la jeune fille maquillée mais pas encore coiffée. Cheveux en bataille et lèvres rouges. Rien de plus séduisant.

Elle rouvrit les yeux ses lèvres posées sur celles de la demoiselle. Et là tout bascula. Garance se fit mettre à la porte et s'en alla en courant. Elle sentait encore l'impact de sa main lorsqu'elle l'avait repoussé pour la sortir de la loge. Elle courait encore et encore, tous ces couloirs qui se ressemblent, le cœur à ses oreilles. Les yeux embués de larmes, tout était flou. Elle ne savait même ou elle allait et surtout elle voulait aller.

Après cet incident elle se rendit surtout compte qu'elle ne savait pas ou elle pourrait aller. Jamais elle n'a osé s'excuser de son geste, jamais plus elle ne l'a vu. Retourner là bas ? Continuer comme si rien ne s'était passé. On pourrait croire que Garance a des tendances masochiste, car oui, elle est retourné travailler. Un fol espoir que son entourage n'en parle pas ou ne sache pas. Il n'en parlait pas … Pire, il sous entendait toutes sortes de choses devant elle. Au début elle ne comprenait pas pourquoi on ricanait sur son passage. Les gens riaient souvent auprès d'elle, sans qu'elle comprenne pourquoi. Ils riaient souvent à ses dépends. Elle sentit vite le malaise qui s'installait et le jeu auquel son entourage adorait s'adonner.


Elle resta un moment dans cette situation avant de se retirer de tout. Retour à la case départ et son ami Solitude revint. Pas longtemps. Se rendant rapidement de la baisse d'activités de leur fille, les parents de Garance prirent les choses en main. Pour Garance ses parents étaient les seules personnes sur qui compter. Et pour ses parents, Garance était tout ce qu'ils avaient. Par conséquent ils l'isolèrent de cet environnement hostile pour la demoiselle, de façon radicale. L'arracher à sa terre natale et partir loin, ou personnes ne s’en prendrait à elle. Un endroit ou elle serait cadrée et surtout à l’abri du reste du monde.

Du moins c'est ce qu'ils pensaient lui offrir en l'inscrivant à l'académie...




Dernière édition par Garance Burguess le Mar 13 Nov - 18:57, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Cohen
Kerta
avatar

Messages : 77
Messages RP : 60
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Le plus éloigné possible de ton champ de vision.

MessageSujet: Re: Garance Burguess * Princesse pour vous servir.   Mer 29 Aoû - 13:27

Bonjour!


Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche Wink


Si tu as la moindre question, n'hésites pas à la poser ^^
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 156
Messages RP : 95
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Garance Burguess * Princesse pour vous servir.   Mar 13 Nov - 18:59

Bon, pour ma par c' est plus que OK, bienvenue chez les Venus dont tu clos totalement la Hiérarchie. Félicitations te voilà dans le premier Cercle Dantesque! ( héhé...)
Revenir en haut Aller en bas
http://lost-inocence.forumactif.fr
Invité



MessageSujet: Re: Garance Burguess * Princesse pour vous servir.   Mar 13 Nov - 20:19

ENFIN !! XD Merci =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Garance Burguess * Princesse pour vous servir.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Garance Burguess * Princesse pour vous servir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Ismaël, pour vous servir !
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Inocence ::  :: Fiches :: Venus-